À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

L’enquête sur le sabotage de North Stream bloquée par des abstentions

Hier, lundi, le Conseil de sécurité des Nations unies n’a pas pu adopter le projet de résolution relatif à une enquête internationale sur les sabotages de North Stream 1 et 2, survenus le 26 septembre 2022, à dix-sept heures de différence, dans, les eaux internationales, mais dans la zone économique que se partagent la Suède et le Danemark. Le projet de résolution avait été présenté par la Russie et la Chine soutenues par le Brésil. Les États-Unis, la France, le Royaume-Uni -membres permanents du Conseil de sécurité-, l’Albanie, les Émirats arabes unis, l’Équateur, le Japon, le Mozambique, le Gabon, le Ghana, Malte, la Suisse -membres non permanents- se sont abstenus.

Outre la Russie et la Chine, la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Érythrée, le Nicaragua et la Syrie avaient pris part à l’élaboration de cette résolution, neutralisée par des abstentions.

Tags:, , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :