À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

L’astéroïde apophis ne frappera pas la terre en 2029, mais ce n’est qu’un sursit

Dans huit ans, il frôlera la planète bleue à mois de 32 000 km de sa surface.

Découvert en 2004, l’astéroïde géocroiseur -dont l’orbite croise celle de la terre- 99942 Apophis est l’un des corps célestes les plus dangereux pour notre planète. De 340 mètres de diamètre Apophis peut en effet entrer en collision avec la Terre. Récemment, Apophis est passé à 17 millions de kilomètres de la Terre, soit environ 44 fois la distance Terre-Lune, mais ses passages seront de plus en plus proches. Sa période orbitale est de 323,6 jours (0,89 an).

Ni 2029, ni 2068

On lui avait prédit un impact sur la planète bleue en 2029. Ce risque a ensuite été écarté et reporté à 2036. D’autres calculs ont, une fois encore, montré que cette date n’était pas la bonne, pour retenir pour sûr pour une collision en 2068. 
Mais lors de son dernier passage, le 5 mars dernier, « les astronomes en ont profité pour utiliser de puissantes observations radar et affiner l’estimation de son orbite autour du Soleil avec une extrême précision, leur permettant d’exclure en toute confiance tout risque d’impact en 2068 et longtemps après », rassure, ce vendredi, la NASA en ajoutant « Désormais, les résultats d’une nouvelle série d’observations radar, combinés à une analyse précise de l’orbite ont aidé les astronomes à conclure qu’il n’y a aucun risque qu’Apophis ait un impact sur notre planète pendant au moins un siècle ».

« Grâce à des observations optiques récentes et à des observations radar supplémentaires, l’incertitude sur l’orbite d’Apophis est passée de centaines de kilomètres à seulement une poignée de kilomètres lorsqu’elle est projetée jusqu’en 2029», précise, de son côté, Davide Farnocchia de la NASA.

Visible à l’œil nu

Cela dit, dans huit ans, le 13 avril 2029 -ce sera un vendredi pour les superstitieux-, cet astéroïde passera à moins de 32 000 km de la surface de la Terre à une vitesse de 30,73 km/s. Il rencontrera alors le champ gravitationnel de notre planète ; ce qui pourrait changer son sens de rotation et provoquer « des tremblements d’astéroïde » À cette date, il sera également visible à l‘œil nu. 

Pour obtenir des calculs aussi précis, les astronomes ont eu recours aux performances de l’antenne radio de 70 mètres au Goldstone Deep Space Communications Complex du Deep Space Network, près de Barstow, en Californie jumelée avec le télescope Green Bank de 100 mètres en Virginie-Occidentale. Mais les spécialistes tentent toujours d’avoir une meilleure compréhension de la vitesse de rotation de l’astéroïde et de l’axe autour duquel il tourne. 

À Caltech, Pasadena, en Californie, le CNEOS – The Center for Near-Earth Object Studies ou Centre d’études des objets géocroiseurs- du Jet Propulsion Laboratory calcule en temps réel les orbites des astéroïdes et des comètes et leur probabilité d’impact sur la Terre. Désormais, pour un siècle au moins, ce centre pourra l’exclure de son tableau le risque d’impact d’apophis.

Dahmane SOUDANI

Voir la vidéo

https://youtu.be/hjJIyZKbHqc

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :