À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Covid-19. Près de 100 000 morts aux États-Unis, mais la situation s’améliore

Les États-Unis frôlent les 100 000 morts dus à la covid-19 ; un véritable drame humain qui sera sans doute instrumentalisé pour le compte d’agendas politiques et financiers.

Ce samedi, à 20h, les États-Unis comptent 98 698 personnes foudroyées par la Covid-19 et 1666 801 cas confirmés dont 446 874 guérisons (1). Dans des États de la confédération, comme le Connecticut, on déplore 40 022 cas pour une population de 3,565 millions d’habitants. Ainsi, désormais, c’est donc 1,1% de la population qui est ou qui fut infecté ; un ratio qui s’est, malheureusement, traduit par 3 675 décès soit un taux de mortalité de 9,2% contre 5,92% pour l’ensemble des États-Unis. 

Situation aux selon l’institut Hopkins (écran-DR)

Dans le monde, depuis le 1er cas détecté en Chine, le 7 décembre 2019, on dénombre 5 397 857 cas et 343 608 décès (taux de mortalité : 6,37%) dont 28,7% aux États-Unis. 

Les grippes saisonnières font 650 000 morts

Rappelons qu’en décembre 2017, l’OMS, s’appuyant sur des données des CDC américains estimait à 650 000 le nombre de décès « associés chaque année aux affections respiratoires dues à la grippe saisonnière » (lien 1). En mars 2018, la même organisation édite qu’au niveau mondial, les grippes saisonnières de types A, B et C « sont responsables d’environ 5 millions de cas de maladies graves, et 290 000 à 650 000 décès », par année s’entend (lien 2).

Il est vrai que l’épidémie liée au coronavirus, n’est pas encore terminée, mais mis à part le Brésil, on sent que dans les principaux foyers d’infection, la tendance est à la baisse, y compris aux États-Unis. Reste que pour l’heure l’infection liée à ce virus ne fait pas plus de victimes que les autres pathologies virales saisonnières.

Si l’on prend comme exemple la journée de ce samedi, les États-Unis n’enregistrent que 21 929 cas quotidiens contre 38 958 cas le 24 avril dernier (-43,7%), et 1 036 décès aujourd’hui contre 2 683 le 21 avril (-61,40%).

La pandémie dans le monde selon l’Institut Hopkins (écran-DR)

Ce pays va sans doute dépasser et de loin les 100 000 morts. S’agissant de vies humaines, c’est déjà gravissime. Mais cela n’augure pas forcément d’une descente, sans fins aux abîmes, en termes de mortalité. La situation globale est en train de s’améliorer aux États-Unis comme ailleurs. 

Cela dit, entre ceux, qui volontairement s’amusent à terroriser les populations pour des question d’agendas politiques et d’intérêts de groupes industriels et ceux qui veulent en faire un argument de vente à lecture multiple, les média vont, sans nul doute en faire leurs choux gras. 

La prudence reste de mise, mais la tendance est plutôt à l’optimisme. 

Dahmane SOUDANI

(1) À la même heure, l’institut Hopkins donne et 1 621 658 cas confirmés et 97 048 décès aux États-Unis et 5 288 392 cas et 340 875 décès dans le monde. Le différentiel est dû aux procédures de vérification mises en place par cet établissement. 

Liens grippes saisonnières (OMS)

https://www.who.int/fr/news-room/detail/14-12-2017-jusqu-%C3%A0-650-000-d%C3%A9c%C3%A8s-par-an-sont-dus-aux-affections-respiratoires-li%C3%A9es-%C3%A0-la-grippe-saisonni%C3%A8re

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/influenza-(seasonal)

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :