À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Algérie. Le spectre de l’ingérence

À deux semaines de la date controversée, fixée pour la présidentielle, l’Europe s’agite et découvre subitement qu’il y a une question algérienne ; Un revirement qui trahirait un agenda particulier.

Certains cercles européens, pour la plupart liés à la grande finance et au grands groupes pétroliers, commencent à s’agiter et à avancer leurs pions au niveau des sphères politiques européennes pour les pousser à s’impliquer dans le processus en cours en Algérie. Or, mis à part quelques relais serviles, de véritables danseuses du ventre au dévergondage avéré et à l’aguichage désuet, personne, en Algérie ne leur a, pourtant, demandé quoi que ce soit. Cette manœuvre d’une sénilité à faire fendre la pêche à un singe moribond ne trompe personne. Elle peut être motivée par deux hypothèses. 

La première pourrait consister faire réagir les Algériens les plus chatouilleux en les incitant à s’exclamer : « Ah ! les pays étrangers se mêlent de nos affaires. Nous allons rejoindre le monde chaotique dans lequel ont été plongées la Syrie et la Libye. Il vaut donc mieux aller voter pour stabiliser le pays et échapper à cet enfer ». Une brèche ouverte dans cette direction pourrait sérieusement diviser Hirak et permettre à ces mêmes milieux de continuer à utiliser le pays comme un tiroir-caisse tout en gardant en place les caissiers à la conscience la plus indulgente. Il suffit, pour cela, de voir où sont partis s’installer les truands déchus du pouvoir. 

Total se nourrit du drame des peuples (photo DS)

Il est pour le moins étrange de constater que cette agitation intervienne à un moment ou en Algérie, les limitations d’accès aux réseaux sociaux et les fermetures de comptes sur diverses plateformes de la toile se multiplient.

Le retour de la guerre TOTAL de Sarkozy

La deuxième hypothèse, moins probable, mais pas à exclure totalement, pourrait être celle de la préparation d’une intervention Occidentale, aux conséquences très hasardeuses, en Algérie. Bien évidemment, ce pays n’a rien à voir avec la Syrie ou la Libye et dispose de moyens dissuasifs qui donnent à réfléchir. Mais des esprits suicidaires peuvent être tentés par les aventures les plus mortifères en se disant, que même dans le pire des chaos, on pourrait toujours garder les richesses du pays, comme c’est le cas en Libye ou en Syrie. En Libye, Nicolas Sarkozy avait fait la guerre TOTAL -en la faisant passer pour celle de la démocratie et des droits de l’homme- et le maréchal auto-proclamé Kalifa Haftar assure le service après-vente. En Syrie, au mépris du droit international, Donald Trump a déclaré, dernièrement, que les États-Unis allaient garder le pétrole syrien. 

Les pétrolivores, pompeusement appelés « faucons » par la presse de l’empire -bien qu’étrangers à tout esprit chevaleresque- trouverons toujours mulets et autres idiots utiles disposés à servir de supplétifs à une stratégie qui les dépasse.

Ceux des européens qui s’agitent devraient clairement comprendre qu’aucun Algérien ne veut de leur ingérence, quelle que soit sa nature. Chat échaudé craint l’eau froide ! Ils peuvent garder en pertes et profits les quelques très rares supplétifs qui vont leur faire la courbette. Par ailleurs, ces mêmes européens à tête d’aventuriers feraient mieux de balayer devant leur porte. Car après tout, quelles que soient les arrestation arbitraires et injustes, aucun Algérien n’a été éborgné par des armes létales ou semi-létales. 

Le destin d’un pays n’est pas l’affaire de danseuses du ventre, ni de leurs marionnettistes immaculés, mais bien celle d’un peuple. Et quel peuple ! Il n’y a aucun doute à se faire. Le Hirak va se poursuivre pacifiquement et la démocratie et la construction de l’État de droit sont à portée de main. 

Dahmane SOUDANI  

Tags:, ,

un commentaire le “Algérie. Le spectre de l’ingérence”

  1. Bachiri novembre 25, 2019 à 8:21 #

    Quand les mots sont justes tu ne peux qu’ adhérer. Les gens désespérés de l’entêtement des « decideurs » ne doivent jamais céder aux chants des sirènes de l’extérieur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :