À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Présidentielle de 2020 : Bernie Sanders dénonce les fossoyeurs de la démocratie

Alors que le sénateur du Vermont n’a pas encore confirmé sa candidature pour les primaires en vue de la présidentielle américaine de 2020, la chasse à courre a déjà commencé et les chiens plus de mal que les veneurs.

Trahi par la direction du Parti démocrate et passé au pilori par les média de l’empire, lors des primaires de 2016, Bernie Sanders sera probablement candidat à la candidature pour la présidentielle américaine de 2020. « Chaque fois que l’on me demande de briguer la présidence en 2020, je réponds que si j’étais le meilleur candidat pour battre Donald Trump, alors je serais probablement candidat. C’est la vérité ! », mentionne le sénateur du Vermont dans son message de vœux adressé à ses fans, daté d’aujourd’hui. 

Bernie Sanders désigne les coupables

La démocratie pour soi

Mais comme cela se passe dans plusieurs pays, pour tout candidat qui ne montre pas patte blanche, en bons gardiens du temple, l’establishment, les oligarchies financières et leurs fantassins médiatiques sont à l’affût : tout candidat hors système doit être politiquement trucidé.  Par les temps qui courent, la démocratie en soi est malheureusement de mauvais aloi ; ne peut avoir droit de cité que la démocratie pour soi, ne clair pour le système en place.  Un constat implacable qui n’a pas échappé au promoteur de Our Révolution–comme Notre Révolution– « Si cela devait arriver, les élites politiques, financières et médiatiques de ce pays ne reculeraient devant rien pour nous faire échouer. Vous le savez. Nous avons vécu cela ensemble, une fois auparavant. Nos idées les terrifient. Donc, ce qu’ils vont faire, c’est essayer de nous diviser par des attaques – certaines anciennes, d’autres nouvelles – et nos adversaires politiques dépenseront des sommes d’argent obscènes pour de la propagande destinée à nous faire échouer »,  s’insurge Bernie Sanders.

Et le sénateur du Vermont de poursuivre : Seulement, je ne m’attendais pas à ce que les attaques commencent avant même que je n’aie pris de décision. Mais ils l’ont fait… »

The Third Way, les porte-voix de Wall Street


« À l’heure actuelle, un groupe de démocrates de Wall Street, connu sous le nom de Third Way, diffuse des tracts dans les États où auront lieu les premières primaires – Iowa, New Hampshire, Caroline du Sud et le Nevada- me désignant nommément et affirmant que nos idées, comme l’assurance maladie pour tous, sont une voie vers la défaite en 2020 » assène le sénateur du Vermont

« Ils veulent non seulement décourager ou vaincre la candidature de Sanders, mais également s’assurer que son programme progressiste ne soit avancé par personne. Ils veulent que nous revenions à leur approche de projet défaillant, qui a conduit à un niveau considérable d’inégalité de revenus et de richesse, à un budget militaire surdimensionné, à un échec face aux crises du changement climatique, à un système de justice pénale en ruine et à des politiques d’immigration inhumaines », poursuit le sénateur du Vermont ; une façon comme une autre de préparer l’opinion à son entrée en lice dans la prochaine course à la présidentielle.

Dahmane SOUDANI


Repères

De leur côté les démocrates lancent un sondage interne pour connaitre les chances du duo Joe Biden, ancien vice-président (mandats Obama) et Beto O’Rourke représentant de l’État du Texas.

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :