À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Le chef du gouvernement israélien au Congrès : la Maison-Blanche voit rouge

Passé, à l’issue des élections de novembre dernier, entièrement sous le contrôle des républicains, opposés à Barack Obama, le Congrès fait tout pour paralyser l’action du président américain et va même jusqu’à prendre des initiatives blessantes à défaut d’être humiliantes. Pour ce genre d’exercices, les conservateurs avaient, en la personne du chef du gouvernement israélien un va-t-en-avanie de premier plan.

 

Mardi prochain, le Premier ministre israélien prononcera un discours devant le Congrès américain –regroupant les sénateurs et

Suzan Rice exprime la colère de la Maison-Blanche (photo écran-DR)

Suzan Rice exprime la colère de la Maison-Blanche (photo écran-DR)

les représentants-. Jusque-là, rien d’étonnant, diriez vous ! Puisque l’inconditionnalité des Etats-Unis à l’endroit des desiderata d’Israël n’est plus à démontrer.

Problème : l’invitation de Benyamin Netanyahu à la tribune du Congrès a été organisée par John Andrew Boehner, président de la Chambre des représentants et l’ambassadeur d’Israël à Washington, sans avoir consulté de la Maison-Blanche. Le chef du gouvernement israélien s’est même permis le luxe de refuser une demande de Richard J. Durbin –camp Barack Obama-, sénateur de l’Illinois, à rencontrer des élus démocrates.

Action punitive

Inutile de se voiler la face, organisée de la sorte, cette invitation n’est ni plus, ni moins qu’une action punitive en rétorsion de la position de l’administration Obama sur le nucléaire iranien. En effet, alors que la Maison-Blanche, comme les autres grandes puissances d’ailleurs, veulent donner toutes ses chances à la diplomatie, les républicains américains, désormais maîtres des deux chambres et le gouvernement israélien veulent, coûte que coûte, torpiller un accord, toujours possible, sur le nucléaire iranien.

L’échec des négociations ouvrirait la voie à de nouvelles sanctions, voire à des représailles militaires contre l’Iran ; un autre type d’actions punitives d’une autre nature, passées au registre des fait-divers dès lors qu’il s’agit de soumettre un pays arabe et/ou musulman, à un tapis de bombes. Par mimétisme stupide où par idéologie pure, sur la base d’un code de décryptage de l’information, posé à priori, la presse prendrait le relai en ordonnant ou interdisant l’émotion. Et tout le monde a intérêt à se mettre au garde-à-vous ; sinon c’est la chasse à courre et les chiens font plus de mal que les veneurs. Mais en dépit de l’exaltation des chasseurs, l’hallali a toujours une odeur de la mort et on n’est jamais aussi vulnérable que lorsqu’on se croit au sommet.

Machiavélique

C’est pour le moins machiavélique cette façon de vouloir, coûte que coûte, provoquer le chaos, par délégation et s’en plaindre ensuite de l’insécurité pour inciter à de nouvelles représailles en spirale.

En tout cas, l’intervention controversée de Benyamin Netanyahou ne cesse de provoquer l’ire de la Maison-Blanche. Hier, mardi, Susan Rice, conseillère du président américain, à la sécurité est montée au créneau en estimant que cette initiative était « non seulement regrettable mais aussi destructrice pour les relations israélo-américaines ». C’est la critique publique la plus sévère formulée par l’une des illustres représentants de la garde rapprochée de Barack Obama.

Le chef du gouvernement israélien a déjà, par le passé, brillé dans la diplomatie du camouflet. Mais il a peut-être trop vite oublié que Barack Obama déteste perdre la face et qu’à présent, en fin de deuxième mandat, il n’a plus rien à perdre. Derrière les mots de Susan Rice, il y aura sans doute quelque chose de factuel.

Tags:, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :