À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Sanctions antirusses. L’Europe a joué gros et perdra beaucoup

Alors que les agriculteurs européens souffrent déjà durement de l’embargo russe, Moscou est décidée à faire payer le prix cher au Vieux continent pour s’être lancé dans l’aventure des sanctions économiques dans le but de résoudre des problèmes politiques. « L’union européenne payera pour les sanctions contre Moscou par sa propre part sur le marché russe » a déclaré, aujourd’hui, Dmitri Medvedev, cité par les média locaux. Le Premier ministre précise, en outre, que les partenaires européens ne seront pas en mesure de revenir sur les niches qui seront déjà occupées par d’autres acteurs économiques. « C’est le prix que payera l’Europe », assène M. Medvedev.

Et le Premier ministre de rassurer les partenaires asiatiques et latino-américains qui font leur entrée sur le marché russe que leur présence ne sera en aucun cas remise en cause dans le cas de la normalisation des relations avec l’Europe.

Au XIIe forum économique de Sotchi (18 au 21 septembre 2014), les responsables des filiales des groupes pétroliers Shell et Total en Russie entendent passer outre les sanctions, en poursuivant leurs projets déjà en cours. Olivier Lazare, président de Shell en Russie a clairement appelé les politiques à ne pas jouer avec l’industrie de l’énergie.

Tags:, , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :