À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

L’OTAN aurait livré des armes à l’Ukraine

Alors que la trêve conclue à Minsk, sous l’impulsion de la Russie, entre Kiev et les républiques autoproclamées de l’est, est toujours en vigueur, les pays de l’OTAN auraient, selon Valeri Gueleteï, ministre ukrainien de la Défense, commencé à livrer des armes aux forces gouvernementales. L’information est reprise par plusieurs média dont l’agence Reuters.

On se souvient que la dernière et très récente vague de sanctions contre la Russie qui est intervenue juste après le cessez-le-feu obtenu à l’arraché, dans la capitale de la Biélorussie, résonnait déjà comme un défi à toute logique. Elle vient d’ailleurs de s’attirer la foudre du patronat allemand.

Ce dimanche, le Lobby allemand des affaires a même considéré les sanctions européennes comme « une faute ». Car, expliquent ses leaders, elles sont imposées juste une semaine après que le cessez-le-feu ait ramené le calme dans la partie orientale de l’Ukraine. De son côté, cité par Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, Eckard Cordes, président du Comité allemand sur les relations économiques avec Europe de l’Est a déclaré : « Les nouvelles sanctions ne vont pas aider à apaiser les tensions. Nous sommes probablement au début d’une spirale dangereuse de sanctions. »

Au sein de l’Union européenne, l’Allemagne est le premier partenaire commercial de la Russie. En moyenne, le marché russe lui rapporte 36 milliards d’euros par an. Pas moins de 6 200 entreprises allemandes ont déjà investi plus de 20 milliards d’euros en Russie et 300 000 emplois dépendent directement des relations économiques avec la Russie.

Cette nouvelle information livrée par Valeri Gueleteï alors que la trêve est toujours observée, met à mal le discours l’occident et jette de l’huile sur le feu.

Déjà, le 3 septembre dernier, Arseni Iatsenniouk, Premier ministre ukrainien a appelé le parlement de son pays à supprimer la disposition faisant de l’Ukraine un pays non-aligné afin de rejoindre l’OTAN.

Hier, samedi, Moscou a envoyé un message très clair. « L’OTAN espère transformer le plus de pays possible en États membres et de s’tendre jusqu’aux frontières russes. C’est inacceptable » a expliqué Sergueï Lavrov, au cours d’une interview accordée à la Chaine moscovite TVC

Tags:, , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :