À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Missouri-USA. Une bavure de la police enflamme la ville de Ferguson

Al Sharpton veut une enquête objective et transparente (photo d’écran-DR)

Al Sharpton veut une enquête objective et transparente (photo d’écran-DR)

Il s’appelle Michael Brown, il afro-américain, il est âgé de 18 ans, il résidait dans la ville de Ferguson -État du Missouri- dont la majorité des habitants sont noirs et il s’apprêtait à rejoindre les bancs de l’université dès l’automne prochain. Malheureusement, la mort a fauché le jeune adolescent, samedi dernier, dans une voiture de police. Michael Brown n’est cependant pas mort d’une mort naturelle. Loin s’en faut !

Alors qu’il n’avait aucune arme sur lui, le jeune homme a été abattu dans le dos par un agent de la police locale dont le nom n’a pas encore été dévoilé « pour des raisons de sécurité », explique-t-on.

La police affirme par ailleurs que le jeune afro-américain a été tué lors d’une altercation avec l’un de ses agents, mais des témoins rapportent que l’adolescent avait les mains en l’air quant il a été abattu. « Beaucoup de témoins se sont adressés aux membres de la famille et ils brossent tous un tableau différents des témoignages de la police », soutient, de son côté, Benjamin Crump, avocat de la famille Brown, cité par Reuters.

Du coup, Ferguson s’est enflammée. La petite ville du comté de Saint Louis, a vécu deux nuits d’agitation et de saccages sans précédent et la police qui a mobilisé des renforts impressionnants, a procédé à une cinquantaine d’interpellations.

Pour le révérend et militant des droits civiques new yorkais Al Sharpton, les circonstances de la mort du jeune Michael Brown ne souffrent d’aucune équivoque : il a été tué alors qu’il avait les mains en l’air « Si vous êtes en colère, levez-les mains, si vous voulez la justice, levez-les mains, si vous voulez une réponse, levez-les mains, parce que c’est ce geste que Michael avait fait lorsqu’il a été abattu », plaide-t-il, en appelant à une enquête objective et en faisant, par ailleurs un parallèle habile entre l’enquête sur la ville de Gaza et celle concernant le meurtre de Michael Brown. Al Sharpton en profite pour lancer un appel au calme et à une expression digne de la

Al Sharpton : « Si vous voulez la justice, levez les mains » (photo d’écran-DR)

Al Sharpton : « Si vous voulez la justice, levez les mains » (photo d’écran-DR)

colère.

De son côté, le président Barack Obama a appelé à une réponse modérée en promettant une enquête complète qui sera diligentée par le Département fédéral de la Justice. Les parents de Michael Brown ont également appelé à des manifestations calmes. Difficile de dire si ces deux appels vont calmer les esprits.

Ce meurtre n’est pas sans rappeler celui d’un autre adolescent, également de couleur, assassiné, sans raison apparente, en Floride en 2012. Les familles des deux victimes ont d’ailleurs fait appel aux services du même avocat.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :