À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Gaza. À peine mise en place, la commission d’enquête essuie des tirs nourris

La commission d’enquête des Nations Unies sur Gaza a nommé, en début de semaine, trois commissaires a savoir : le Canadien William Shabas (63 ans), la britanno-libanaise Amal Alamuddin, fiancée de l’acteur américain George Clooney et une des plus jeunes rapporteurs des Nations Unies et le Sénégalais Doudou Diene (73 ans).

Évoquant un agenda chargé, Amal Alamuddin, 36 ans, a décliné sa désignation.

Professeur de droit international à l’université de Middlesex de Londres et professeur associé à l’université de Montréal (Québec) et un des grands spécialistes des crimes de guerre, William Shabas voit, de son côté, sa candidature contesté par une association affiliée au Comité juif américain (American Jewish Commitee ou AJC). Cette organisation demande ni plus, ni moins, à l’expert canadien et chef de la commission, de se démettre.

L’association en question reproche à William Shabas ses déclarations antérieures en particulier celle relative à la nécessité de traduire Shimon Peres er Benyamin Netanyahou devant la cour pénale internationale.

« L’idée selon laquelle je suis anti-israélien est absurde », ironisait lundi, depuis Toronto (Canada) William Shabas en précisant qu’il est membre du comité de rédaction de la revue israélienne de droit. Et l’expert d’ajouter : « Comme tout le monde, à l’intérieur et à l’extérieur d’Israël, je ne suis pas d’accord avec certaines personnes. Est-ce que tous ceux qui ont une opinion sur Netanyahou sont contre Israël ? ».

Cela n’a pas empêché le gouvernement canadien de plus en plus empêtré dans des dérives ultra-conservatrices, de s’en prendre, par la voix de son ministre des Affaires étrangères John Baird, au Conseil des droits de l’homme de l’ONU –qui selon lui « révèle son intention »- en s’épanchant : « C’est une honte totale, qui ne fera rien pour promouvoir la paix et la dignité dans la bande de Gaza et pour le peuple palestinien ».

Comme d’habitude, il a suffit de ces deux prises de position pour qu’un certaine presse titre : « enquête controversée ».

À présent, l’ONU devra trouver un remplaçant à Amal Alamuddin pour lancer son enquête dont les conclusions devront être remises en mars 2015.

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :