À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

La Crimée rejoint la Russie sous une pluie de sanctions contre Moscou

Les Etats-Unis et l’Europe prennent des sanctions contre des personnalités russes et leurs biens.

 Selon Mikhaïl Malychev, responsable de l’organisation du référendum de dimanche dernier, sur l’autodétermination de la Crimée, le taux de participation à cette consultation a culminé à 83,1%. Selon la même source, 96,77% des électeurs ayant participé au scrutin ont dit oui au rattachement de la Crimée à la fédération de Russie. À l’inverse, seuls 2,51% se sont prononcés pour le maintien de la péninsule au sein de l’Ukraine. Dans le sillage de ce véritable plébiscite, la Crimée a demandé, ce lundi son rattachement à la Russie. De son côté, le président russe Vladimir Poutine va demander, demain mardi,  à l’Assemblée fédérale, le rattachement de Crimée à la Russie.

Le résultat du référendum du 16 mars a été salué par l’ancien président de l’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev. « Si autrefois, la Crimée avait été rattachée à l’Ukraine en vertu des lois soviétiques, sans en référer au peuple, à présent ce peuple a décidé de corriger cette erreur. Il faut le saluer au lieu de le pénaliser par des sanctions », déclare le père de la pérestroïka.

La Présidente du Conseil de la Fédération de Russie, persona non grata au USA

En réaction à cette évolution, l’Union européenne vient d’interdire l’accès à son espace à 21 fonctionnaires de Russie et d’Ukraine et de geler leurs avoirs. Il s’agit, selon l’UE, des fonctionnaires qui ont joué un rôle clé dans l’évolution de la situation en Crimée et en Ukraine. Emboitant le pas à l’Union européenne, Barack Obama a, de son côté, signé un décret visant des responsables russes, gelant leurs avoirs et leurs biens et leur interdisant l’entrée du territoire des Etats-Unis. En particulier, ces mesures concernent Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération de Russie, Dmitri Rogozine, Vice-Premier ministre, Vladislav Sourkov et Serguei Glaziev, conseillers du président Vladimir Poutine, Elena Mizoulina et Léonide Sloutskin députés à la Douma et le sénateur Andreï Klichas

Ces décisions n’obéissent, selon Mikhaïl Gorbatchev, à aucune « raison sérieuse » sauf à vouloir sanctionner « l’acte de volonté du peuple de Crimée ». Il faut s’attendre par ailleurs à des mesures de rétorsion de la part de la Russie ; un scénario catastrophe à propos duquel, Pékin avait déjà mis en garde la communauté internationale. Il y a un siècle, c’était Sarajevo !

Dernière nouvelle

– La république de Crimée a adressé un demande de reconnaissance à l’ONU.

– La Russie reconnait la République de Crimée.

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :