À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Fin de l’impasse budgétaire

Les républicains laissent des plumes

Les républicains et en particulier la minorité Tea Party ont bel et bien échoué dans leur tentative de subordonner l’adoption du budget et le relèvement du plafond de la dette à la loi de couverture santé dite Obamacare. Ce soir, après le vote au Sénat à majorité démocrate, la Chambre des représentants, sous contrôle des républicains a décidé, de mettre fin à l’étranglement financier des services fédéraux. Mais ce n’est qu’un répit.

En effet, le plafond de la dette publique américaine qui frôle déjà les 17 000 milliards de dollars (16 700 milliards) sera relevé jusqu’au 7 février 2014. Quand à la nouvelle tranche de financement du gouvernement fédéral, elle court jusqu’au 15 janvier prochain.

Ce retournement de situation est intervenu juste après que le trésor américain ait tiré la sonnette d’alarme en indiquant qu’il allait épuiser (J-1) ses capacités d’emprunt. Les Etats-Unis allaient alors droit vers la rupture de paiement pouvant entrainer l’économie mondiale dans une spirale aux conséquences désastreuses.

Sabordage

John McCain, sénateur républicain et ancien candidat à la présidentielle américaine parle de « la fin d’une odyssée déchirante » et ne trouve pas de mots assez durs pour qualifier l’attitude des élus de son camp.  » C’est l’un des chapitres les plus honteux auquel j’ai assisté durant toutes les années que j’ai passées au Sénat », déplore-t-il.

Barack Obama a promis de signer, immédiatement le texte adopté par le Sénat et le Congress et de procéder rapidement à la remise en marche des services fédéraux. Dans la soirée, sous le titre « Finalement de bonnes nouvelles », il a adressé une note à ses fans -signée de Jon Carson- dans laquelle il indiquait :  » la loi est sur le chemin vers le bureau du président et il va la signer pour mettre fin à la fermeture et pour éviter le défaut de paiement. Le gouvernement va rouvrir et des centaines de milliers d’Américains vont retourner au travail, et des millions d’autres verront les services vitaux remis en marche. »

Le jeu auquel se sont livrés les républicains a été dévastateur pour leur cote de popularité. Les sondages montrent qu’ils se sont réellement sabordés.

Par ailleurs, à l’approche des divers scrutins, il arrive très souvent que les Américains mettent devant leurs maisons ou dans leurs espaces verts privés de la publicité pour les listes ou les candidats qu’ils supportent. Dans plusieurs communes concernées par les scrutins de début novembre prochain, on n’a pas vu une seule pancarte en faveurs des listes des républicains. « Vu ce qui se passe à Washington, si quelqu’un montre ouvertement qu’il supporte les républicains, il risque sérieusement de fâcher ses voisins », nous confie une américaine.

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :