À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Le groupe SNC-Lavalin impliqué dans un autre scandale

Le groupe canadien d’ingénierie et de construction SNC-Lavalin (28 100 salariés pour plus d’un milliard de dollars canadien en trésorerie en 2011), impliqué dans le réseau de corruption au sein de Sonatrach, la compagnie publique algérienne d’hydrocarbures, fait encore parler de lui au pays de l’érable. Son ancien patron Pierre Duhaime déjà interpelé pour fraude dans une précédente affaire, est visé par autre un mandat d’arrêt pour Fraude, fabrication de faux, fraude envers le gouvernement, commissions secrètes et recyclage de produits de la criminalité dans un dossier de construction d’un hôpital dit royal Victoria, rattaché au Centre universitaire de santé McGill (CUSM, Montréal).

Dans cette même affaire, Riadh Ben Aïssa, ex DG de SNC-Lavalin pour la zone Afrique du Nord, actuellement en état d’arrestation en Suisse, est, lui aussi, visé par un mandat d’arrêt des autorités québécoises, également pour fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement, abus de confiance, commissions secrètes et recyclage de produits de la criminalité. Il fait l’objet d’une demande d’extradition.

Ce dossier concerne le versement de commissions secrètes, d’un montant de 22,5 millions de dollars canadiens, selon une première estimation, en vue d’obtenir le chantier de construction du nouvel hôpital royal Victoria. Les faits se sont déroulés entre le 16 octobre 2008 et le 31 août 2011.

Du côté du CUSM, le Dr Arthur Porter, ex DG du centre, actuellement aux Bahamas, est accusé de fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement, abus de confiance, commissions secrètes et recyclage de produits de la criminalité, au même titre, d’ailleurs que Yani Elbaz, ancien directeur du redéploiement du CUSM, arrêté ce mercredi. Ce dernier se serait fait construire un château dans l’arrondissement de St-Laurent pour un montant de 1,7 million de dollars, avec des matériaux destinés à l’hôpital royal Victoria, grâce à la complicité de fournisseurs qui ont obtenu des millions de dollars de contrats. La bâtisse a déjà été perquisitionnée, l’automne dernier par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) ; ce qui lui a permis de découvrir le pot aux roses et de remonter la filière

Un autre protagoniste, Jeremy Morris, du groupe Sierra Asset Management est également recherché par la police québécoise. Par son intermédiaire, SNC-Lavalin  aurait  signé un faux de 30 millions de dollars avec son employeur, pour obtenir le contrat de réalisation de l’hôpital du CUSM et faciliter le paiement des commissions secrètes.

Au total, les six acolytes dont seulement deux – Yani Elbaz et Pierre Duhaime – se trouvent au Canada, sont visés par 24 chefs d’accusation.

Dahmane Soudani

Tags:, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :