À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

COVID-19. Les États-Unis frôlent la barre d’un demi-million de morts.

Évolution des cas aux USA (source Worldometer)

Ce jeudi, alors que le site de l’université de médecine Johns Hopkins donne 490 394 décès aux États-Unis, depuis le début de la pandémie, la plateforme Worldometer annonce déjà 502 544 vies humaines fauchées par la COVID-19. La différence est due au fait que le système de vérification et de recoupement des données est plus strict au niveau de la première source. Un demi-million de morts ! la barre est hautement symbolique et le chiffre tétanise les esprits. Quoi de plus normal ! Quand bien même, il y aurait eu un seul décès, la perte d’une vie humaine est toujours dramatique. 

Cela dit, de plus en plus scientifiques constatent aujourd’hui que beaucoup de décès ne sont pas dus exclusivement à la COVID-19, mais aux effets de celle-ci conjugués à d’autres facteurs, problèmes et antécédent de santé en particulier. Autrement dit pour pouvoir affirmer avec certitude qu’un patient a été tué par SARS-CoV-2, -l’agent pathogène responsable de la COVID-19-, il faudrait d’abord être en mesure d’évaluer avec précision les chances de survie se celui-ci aux conditions préexistantes. Pour le moment, ce travail n’est pas fait -peut-être non souhaité-, du moins systématiquement.

Décès quotidien aux USA (source : worldometer)

Autres facteurs qui permettent de traiter cette information dramatique de façon dédramatisée, ce sont les tendances de propagation du virus et de sa létalité. Après le pic de 308 442 cas confirmés, enregistré le 8 janvier dernier, la tendance est plutôt à la baisse. Le 15 février courant, il n’y a eu que 53 246 nouvelles infections, soit une baisse de près de 83%. Le nombre de décès a connu la même évolution. On est passé de 4 502 morts, le 12 janvier dernier à 1 114 décès le 14 février courant. Cette évolution est très proche de celle observée au niveau mondial.

Le point noir reste celui des cas critiques dont le nombre s’élève, malheureusement, à 18 227 cas

Le nombre total de personnes qui sont ou qui ont déjà été touchées par la COVID 19 est de 28 453 526 cas ; ce qui représente 8,5% de la population qui est de 332 230 330 -la troisième du monde-. Mais, là encore, contrairement à beaucoup de pays, les Américains ont toutes les facilités d’accès aux tests. La procédure est gratuite et les populations sont même encouragées avec insistance à se faire tester. Le drive-thru testing qui permet aux usagers de subir les prélèvements sans descendre de leurs voitures, est généralisé.

Les vaccins et l’amélioration des traitements et de la prise en charge vont sans doute consolider cette baisse. Mais faire l’effort de voir les choses avec lucidité, ne nous autorise pas à aller vers des prises de risques inutiles et dangereux pour la collectivité.

Dahmane SOUDANI

Tags:,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :