À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Primaires au Parti démocrate : Biden et Sanders en tête, Warren à l’affût

La première étape du caucus du parti démocrate démarre dans quelques heures, dans l’État de l’Iowa. Joe Baden et Bernie Sanders sont en tête des intentions de vote dans cet État conservateur.

Joe Biden ancien vice-président d’Obama (78 ans), Pete Buttigieg, Maire South Bend, dans l’Indiana (38 ans), Amy Jean Klobuchar, Minnesota (59 ans), Bernie Sanders, sénateur du Vermont (79 ans), Tom Steyer financier ayant travaillé pour Morgan Stanley et Goldman Sachs, aujourd’hui patron du fonds d’investissement Farallon CapitaL (63 ans), Elizabeth Warren, sénatrice du Massachusetts (71 ans) et Andrew Yang, entrepreneur américain, fondateur de Venture for America (45 ans) au total, sept candidats démocrates vont se disputer, ce soir -lundi 3 février- les 41 délégués de l’État de l’Iowa en vue de la convention des primaires de leur parti pour la présidentielle du 3 novembre 2020. 

Quatre candidats absents

Les quatre autres candidats à la candidature ont préféré ignorer cet État qui, depuis 1972, inaugure les caucus. Tulsi Gabbard, représentante de Hawaï et Michel Bennet, sénateur du Colorado ont transféré leurs ressources, vers le New Hampshire deuxième halte de ce marathon électoral, prévue pour le 11 février prochain. Deval Patrick, gouverneur du Massachusetts s’est rendu une seule fois dans l’État du Midwest, sans plus donner de nouvelles. Quant à l’homme d’affaires et ancien maire de New York, Michael Rubens Bloomberg, il a décidé d’ignorer les quatre premiers États (Iowa, New Hampshire, Nevada et Caroline du Sud) et concentrer sa campagne télévisée sur d’autres États.

En début de matinée Bernie Sanders (aile gauche du parti) et Joe Biden (aile droite), les deux doyens des prétendants, caracolaient seuls en tête avec 22% des intentions de ralliement des délégués. Ils sont suivis du jeune Pete Buttigieg  (18%) avantagé par la proximité de ses terres d’élection avec l’État inaugural du caucus. Rien que pour cette première étape, il a dépensé près de 10 millions de promotion télévisuelle. Au niveau des États-Unis, il n’est crédité que de 7% des intentions contre 27% pour Joe Biden, 24% pour Bernie Sanders et 15% pour Elizabeth Warren (aile gauche). 

Warren, la seule candidate en mesure de battre Trump

La candidate du Massachusetts, la seule qui est en mesure de battre Donald Trump, actuel locataire de la Maison-Blanche et candidat républicain, trônait en tête des projections durant le mois d’octobre dernier, avant de connaitre un tassement aux alentours du Thanksgiving. Elle a été trucidée, lors des débats, par les autres prétendants, sur la question de la couverture médicale universelle, évoquant, le dogme récurrent, teinté d’archaïsme, du financement d’un tel programme. Résultat de ces tirs croisés Mme Warren a chuté de 5 points en 3 mois. Sans surprise, le différentiel a été engrangé par Bernie Sanders. Cela dit, il reste encore plus 5 mois pour la convention du parti qui devra se tenir à Milwaukee (Wisconsin) du 13 au 16 juillet 2020. Et d’ici là, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts.

En dépit de sommes colossales dépensées pour cette première étape du caucus (14,5 millions de dollars de promotion sur le petit écran), Tom Steyer ne décolle pas. Il ne recueille que 3% des intentions dans l’Iowa et 2% au niveau de l’ensemble du pays. Il en est de même pour Andrew Yang (3% et 4% des projections) en dépit d’un engagement dans l’Iowa de 6,52 millions de dollars. Amy Jean Klobuchar se dégage du lot des lanternes rouges en totalisant 8% des intentions dans l’Iowa et 5% au niveau des États-Unis pour une campagne télévisuelle d’étape de 3,74 millions de dollars. Il est vrai que de son côté également, elle bénéficie de sa proximité géographique avec l’Iowa.

Les États urbanisés vont changer la donne

Cet État du Midwest est voisin de l’Illinois dont est originaire Barack Obama qui a régné, en tandem avec Joe Biden, durant deux mandats à la Maison-Blanche. Ce facteur a sans doute joué en faveur de l’envolée des intentions de vote au profit de l’ancien vice-président des États-Unis. Celui-ci n’a sollicité la télévision que pour un modeste budget de 4,09 millions de dollars. Loin derrière Bernie Sanders 10,1 millions de dollars. Visiblement, le sénateur du Vermont a cherché à assommé, dès le départ, sa rivale de l’aile gauche du parti, Élizabeth Warren et convaincre les hésitants à le rejoindre. Ce qui peut s’avérer un très mauvais calcul en raison de la débauche inutile d’énergie. L’Iowa comme la plupart des États du centre du pays et du sud sont très conservateurs (1), mais les circonscriptions urbanisées, de l’est et de l’ouest du pays peuvent inverser le cours des évènements. C’est peut-être la raison pour laquelle, en dépit de ses ambitions réalistes, Élisabeth Warren n’a engagé que 6,14 millions de dollars de promotion audiovisuelle dans la halte de l’Iowa.

Dahmane SOUDANI

(1) En dépit de l’évolution notable qui permis, suite aux élections du 6 novembre 2018, aux jeunes Cindy Axne et Abby Lea Finkenauer de succéder aux républicains David Young et Rod Blum, à la chambre des représentants, l’Iowa demeure entre les mains des conservateurs.

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :