À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Algérie. Septième édition des marches pacifiques et premier acte de violence de gendarmes

Selon le journal en ligne L’Algérie patriotique,Tôt ce matindes unités de la gendarmerie nationale ont été déployées sur les principaux axes routiers autour d’Alger dans une vaine tentative d’empêcher les citoyens algériens de rejoindre la capitale pour participer à cette septième manifestation. Selon ce même média, certaines de ces unités ont eu recours à l’utilisation de gaz lacrymogène. Fort heureusement, il n’y a eu aucun blessé. 

Les gendarmes étant des militaires, ces agissements semblent contredire les récentes déclarations successives de Gaïd Salah, le chef d’état-major de l’Armée, depuis sa fameuse sortie de Ouargla demandant la mise en œuvre de l’article 102 de la constitution visant à mettre fin au mandat du président Bouteflika en raison de son état de santé. 

À cette occasion, le patron de l’Armée s’est efforcé de mettre en évidence « les revendications légitimes du peuple algérien ». Mardi dernier, quelques heures avant la démission d’Abdelaziz Bouteflika, le chef d’état-major a réitéré cette position en déclarant : « Aussi notre décision est claire et irrévocable. Nous soutiendrons le peuple jusqu’à ce que ses revendications soient entièrement et totalement satisfaites« , en ajoutant « étant le fils du peuple et partant de la responsabilité historique qui m’incombe, je ne pourrai que m’aligner sur ce peuple dont la patience n’a que trop durer et qui a tant souffert des différentes épreuves car il est temps pour qu’il recouvre ses droits constitutionnels légitimes et sa pleine souveraineté ».

 Que signifie ce traitement de la première manifestation depuis la démission, mardi dernier, du président Bouteflika ? L’Armée a-t-elle décidé de siffler la fin de la partie, ou alors s’agit-il de manœuvres visant à briser le lien solide qui s’est tissé depuis le 22 février dernier entre le peuple d’une part et l’armée et les forces de l’ordre d’autre part, et ouvrir la voie à une aventure périlleuse ? Rien ne semble pourtant justifier une opposition à des citoyens qui veulent manifester pacifiquement.

Tags:, , , , ,

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :