À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Syrie. Les parrains du terrorisme

À chaque fois que l’armée régulière syrienne libère des parcelles de territoires du terrorisme, les larmes de crocodile inondent les colonnes de la presse pour des raisons inavouées parce qu’inavouables.

 

Ce dimanche, l’armée syrienne a repris le contrôle de Massaken Hanano au Nord-Est d’Alep, une localité occupée, depuis 2012, par les groupes terroristes que d’aucuns, dans une poussée incompréhensible de déni de la réalité, veulent faire passer pour des « rebelles ». Par ailleurs, l’Armée arabe syrienne (AAS) que les stylistes du terrorisme veulent faire passer pour l’armée du régime a réussi à chasser les groupes terroristes de la Zone industrielle située dans la même partie de la ville. « La plus importante percée dans les quartiers rebelles jusqu’à ce jour », se résigne à constater Rami Abdel Rahmane, directeur l’OSDH, connu pour sa participation à la destruction de l’État syrien.

Les déclamations macabres

Enfin, le même jour l’AAS a contraint des centaines de terroristes, retranchés dans la localité de Khan Chih, située à 25 km de Damas, à évacuer les lieux.

Au lieu de saluer ces pas importants vers le rétablissement de l’ordre et de la sécurité des citoyens syriens, Staffan de Mistura, l’émissaire de l’ONU pour la Syrie lance un cris de détresse selon lequel « le temps est compté » avant que ne se produise « l’écroulement » des quartiers tenus par les terroristes à ALEP est.

Les inconséquences tragiques

Jean-Marc Ayrault, le chef de la diplomatie française renchérit en stigmatisant « la stratégie de guerre totale », menée par la Russie et Damas, appelant, tenez-vous bien, à « stopper le massacre ». Chirstos Stylianides se joint à ce concert de déclamations macabres en y voyant « »violations inacceptables du droit humanitaire international ».

Enfin, lors de conférence de l’organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), tenue à Lima, au Pérou, dans une attitude de ni rupture, ni négociation qui ne s’explique que par les apories de l’inconséquence tragique, Barack Obama s’est rapproché de la table de Vladimir Poutine pour tenter de négocier une solution en Syrie devant intervenir avant que l’actuel locataire de la Maison-Blanche ne cède les clés des lieux à Donald Trump.

Le président américain sortant aurait, selon le correspondant de l’AFP, demandé « des efforts pour limiter les violences et la souffrance des populations », comme si cette même population était en villégiature sous l’enfer mis en place par les terroristes.

Les promoteurs d’une « autogestion » terroriste

Damas réagit à cette agitation d’un genre plutôt douteux. Pour Walid al-Mouallem, Ministre syrien des Affaires étrangères et des Expatriés, Staffan de Mistura ne demande ni plus ni moins qu’une « autogestion » d’Alep Est par les terroristes.

Il serait, en tout cas, fort intéressant de comparer la rhétorique politique et le traitement médiatique des cas d’Alep et de Moussoul. On voit, en temps réel, comment, dans l’un des deux cas, des groupes terroristes sont qualifiés comme tels ; ce qui justifie l’usage de tous les moyens à disposition et comment, dans l’autre, d’autres groupes terroristes sont, par la magie d’une manipulation structurée, recyclés en « rebelles », tout simplement parce que ces groupes servent des stratégies différentes.

Rappelons que la principale force rebranchée à Alep Est est Front Fateh al-Cham anciennement Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda.

Dahmane SOUDANI

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :