À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Armes de destruction massive. Jeremy Corbyn : l’appel du cœur et de la raison

La Grande-Bretagne qui possède déjà une puissance nucléaire capable de décimer 40 millions de personnes, vient de voter la montée en puissance de son arsenal.

La décision de renouveler l’arsenal nucléaire britannique est désormais effective ainsi laJeremy-Corbyn-photo-écran-DS- voulu parlement anglais, alors même que des pays comme l’Afrique du Sud, le Brésil et même la Libye de feu Mouammar Kadhafi et plus récemment l’Iran avaient ou ont renoncé à leur programmes d’armes de destructions massives. Mais une lueur de bon sens et d’espoir, portée par la puissante voix de Jeremy Corbyn, parlementaire et leader du parti travailliste, se profile à l’horizon. Au passage, le patron du parti travailliste a écorné l’Arabie Saoudite pour ses errements criminels. : « Je ne voudrais pas prendre une décision qui tue des millions de personnes innocentes. Je ne crois pas que la menace de tuer de massivement soit un moyen légitime (…) Elle n’a pas empêché notre allié, l’Arabie Saoudite, de commettre des actes horribles au Yémen (…) ».

Double jeu

Cet appel du cœur et de la raison intervient alors que, depuis un certain nombre d’années, les arsenaux nucléaires des Etats-Unis et de la Russie et leurs postes de commandes sont en état d’alerte opérationnelle ; ce qui met le monde sous la menace constante d’une guerre nucléaire accidentelle.

Jeremy Corbyn n’a pas manqué de rappeler que la Grande Bretagne possède déjà 40 missiles Trident dont chacun peut porter une charge nucléaire à même de faucher un million de vies humaines. À lui seul, le Royaume-Uni possède donc les moyens d’éliminer 40 millions de personnes, rien que par les frappes nucléaires.

Rappelons que la Grande Bretagne est signataire du traité de non-prolifération nucléaire. Avec l’Allemagne, les Etats-Unis, la France et la Russie, elle a été, en outre, l’un des acteurs actifs pour l’abandon par l’Iran du volet militaire de son programme du nucléaire. C’est aussi ce pays qui, de l’aveu de son Premier ministre de l’époque, Tony Blair, pour ne pas le nommer, avait participé à l’invasion de l’Irak sur des assertions mensongères, participant ainsi, directement, à la mise en place d’un véritable aspirateur de terroristes.

Tags:, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :