À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Primaires : la question des super-délégués.

Décriée par la base, cette pratique ne concerne que le parti démocrate.

 

Pour être désigné par son parti, un candidat du parti démocrate doit obtenir 2 383 délégués. Le nombre de délégués résulte directement du nombre de voix obtenues lors des caucus et autres primaires, organisés dans chacun des 50 États en plus du district de Washington. C’est aussi la règle, avec cependant, moins de délégués, dans l’autre grande formation politique des Etats-Unis, le parti républicain également connu sous Grand Old Party ou GOP.

Il y a néanmoins une exception dans le parti démocrate : en plus des délégués obtenus sur la base du suffrage, le parti de Barack Obama a 714 délégués désignés d’office à la convention nationale (26 au 28 juillet 2016), eu égard à leur position dans cette formation politique ou de l’importance de leurs mandats ; une exception datant de 1980 et souvent décriée par les militants de base comme une entorse aux règles de fonctionnement démocratique. C’est ce qu’on appel les super-délégués. En clair l’establishment du parti.

L’establishment préfère les acteurs des subprimes à Bernie Sanders

À titre d’exemple si 500 super-délégués soutenaient un candidat, Il lui suffirait d’avoir 1883 délégués pour franchir la barre des 2 383 délégués et obtenir l’investiture du parti démocrate.

Pour la présidentielle américaine de 2016, il apparaît clairement que l’establishment, soit plutôt favorable à Hilary Clinton qu’à Bernie Sanders, même si parmi les grands argentiers de la campagne de l’ex-première dame des Etats-Unis, on retrouve les acteurs majeurs de la crise des prêts toxiques dits subprimes de 2007-2008 qui avaient coûté 15 billions à l’économie américaine. Selon l’édition du Washington Post datée d’hier lundi, Hilary Clinton a déjà engrangé le soutient de 571 super-délégués (près de 80% du total). Comme elle pourrait obtenir 1812 délégués à l’issue de la primaire, elle serait donc pratiquement investie.

Dahmane Soudani

 

Repères

Essentiellement les super-délégués sont :

  • de grands élus, sénateurs, représentants, gouverneurs et leaders politiques au niveau de chaque État ;
  • Les grandes figures du parti, anciens présidents et vice-présidents, comme Bill Clinton ou Joe Biden ;
  • Les leaders des organisations représentées au comité national du parti démocratique.

 

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :