À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Erdogan signe son alliance avec le terrorisme à l’aide du sang de deux pilotes russes

« L’événement tragique d’aujourd’hui aura des conséquences sérieuses pour les relations russo-turques » a déclaré Vladimir Poutine.

Un bombardier SU-24 qui revenait de mission a été abattu, ce mardi, par un missile tiré depuis un F16 turque. Une organisation terroriste vient de déclarer qu’elle a assassiné les deux pilotes. Ankara affirme que le bombardier avait violé son espace aérien. Ce que dément catégoriquement Moscou en soutenant que l’appareil était dans l’espace aérien syrien, à un kilomètre de la frontière avec la Turquie. L’avion s’est écrasé à 4 km de la frontière turque.

Quelle que soit la version, le SU-24 ne constituait aucune menace pour la Turquie et les autorités de ce pays le savaient très bien et ce d’autant que Moscou n’est pas en guerre contre Ankara, mais contre le terrorisme.

Des cygnes de la liberté assassinés de sang froid

Dans ce genre de situation, la procédure consiste d’abord à chercher à entrer en contact avec le SU-24 et au besoin tirer des coups de sommation.

L’action de la défense aérienne turque est donc démesurée et ne peut être assimilée à un acte d’auto-défense, mais bel et bien à une forfaiture inqualifiable. L’acte d’Ankara est d’autant plus cynique que selon toute vraisemblance, au moment où il avait été abattu, le SU-24 survolait une zone infestée de terroristes. Non seulement Erdogan et son entourage ne se sont pas du tout soucié de la vie des pilotes, mais c’était comme s’ils voulaient offrir aux terroristes un moyen de pression sur la Russie dans le cas où ces cygnes de la liberté seraient capturés vivants.

« Nous ne tolérerons plus jamais (…) des crimes pareils »

Visiblement et, à juste titre, très affecté par cet acte, le président russe Vladimir Poutine a déclaré « La perte d’aujourd’hui est un coup que des complices des terroristes nous ont porté dans le dos. Je ne peux pas qualifier autrement ce qui s’est produit aujourd’hui» Et le président russe d’ajouter : « L’événement tragique d’aujourd’hui aura des conséquences sérieuses pour les relations russo-turques (…). Je comprends que chaque Etat ait ses propres intérêts régionaux, et nous les traitons toujours avec respect. Mais nous ne tolérerons plus jamais que des crimes pareils aient lieu », a déclaré le président russe.

Washington prend ses distances

Du coup, ne voulant pas piétiner le sang de ses compatriotes, Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères a annulé la visite qu’il devait effectuer à Ankara. Signe d’une tension extrême, Le ministre russe a conseillé à ses compatriotes de ne pas se rendre en Turquie.

De son côté, voulant impliquer les autres membres de l’OTAN dans ses turpitudes et ses liaisons dangereuses, la Turquie a demandé une réunion extraordinaire de l’Alliance. Cette démarche d’Ankara a été effectuée sans même prendre de contact avec la Russie, pays concerné au premier chef.

Mais jugeant, sans doute l’incident trop grave, les Etats-Unis prennent leur distance. « Nous pouvons actuellement confirmer que les forces américaines n’ont pas participé à cet incident », précise Michelle Baldanza, porte-parole du Pentagone.

Dans la capitale russe, des Moscovites commencent à se rassembler devant l’ambassade turque pour dénoncer le geste d’Ankara. L’événement peut avoir des conséquences réellement incalculables.

Dahmane Soudani

 

 

 

Tags:, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :