À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Canada. La pianiste russophone Valentina Lisitsa subit une traque inquisitoriale

On n’est pas loin d’une forme d’inquisition des temps modernes.

Valentina Lisitsa, victime de délit d’opinion (photo d’écran DR)

Valentina Lisitsa, victime de délit d’opinion (photo d’écran DR)

Parce qu’elle est Ukrainienne russophone et parce qu’elle assume ses origines et les sensibilités qui en découlent, parce qu’elle a dénoncé la monté de l’extrême droite fascisante aux côtés des forces du régime de Kiev et parce qu’elle a osé dire non aux massacres d’innocents par cette même coalition d’une époque qu’on croyait à jamais révolue, la célèbre pianiste Valentina Lisitsa est de plus en plus victime d’une chasse impitoyable au Canada où elle a été, il y a peu de temps, poussée vers la sortie par la direction de l’Orchestre symphonique de Toronto.

Le problème pour ses détracteurs, c’est qu’à Ottawa, Toronto et en dehors du Canada, dans d’autres pays du monde, au sein d’un orchestre ou en solo, partout où elle passe, cette virtuose du clavier remporte succès sur succès. Mais selon toute vraisemblance la chasse à courre pour délit d’opinion est déjà bien entamée et dans la traque, les chiens font plus de mal que les veneurs.

La jeune pianiste devra se produire jeudi prochain avec l’orchestre symphonique de Calgary, mais, sur place, ses contempteurs ont décidé d’organiser une manifestation d’opposition.

En fait il s’agit d’une personne qui ouvert une page Facebook pour appeler à cette manifestation. Mais, alors que les billets s’arrachent aux guichets, le nombre de manifestants déclarés, sur la page activée à cette fin, n’est à ce jour que de 24 inscrits.

Reste qu’à coup de « messages choquants », « commentaires offensant », « propos controversés » et même, tenez-vous bien, « d’opinions inacceptables de la pianiste », une certaine presse, locale, sans doute inspirée, usant quelquefois de guillemets pour se donner bonne conscience, a donné une importance démesurée à cette initiative. Cette même presse n’hésite pas à nous rappeler, oh ! péché de lèse majesté ! que mardi dernier, Valentina Lisitsa avait donné un concert à l’ambassade russe à Ottawa.

Lorsque des personnes sont censurées dans leurs activités, avec la complicité d’organes censés être l’expression-même de la liberté d’expression, juste pour avoir exprimé des opinions conformes à leur conscience, il y a, sans doute, quelque chose qui ne va pas ; et qui ne va pas du tout !

Dahmane Soudani

Tags:, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :