À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Algérie. Les mouvements ministériels à l’aune du dernier remaniement

À l’exception d’un geste, somme toute symbolique, en direction du parti FLN, ce sont surtout les professionnels dont un banquier, qui tirent avantage de ce remaniement. Ils font une entrée en force au Gouvernement. Abdelkader Messahel devient ministre des Affaires étrangères bis. Nouredine Badaoui décroche d’une fulgurante promotion et Abdelkader Khomri renforce sa position. Neuf ministres dont quatre femmes sont remerciés.

Les entrants :

  • Abderrahmane Benkhelfa, délégué général de l’Association des banques et établissements financiers (ABEF) devient ministre des Finances
  • Salah Khebri, P.-D. G. de l’Institut algérien du pétrole (IAP, Boumerdès) devient ministre de l’Energie
  • Abdelkader Ouali, fonctionnaire ayant occupé les postes de wali et de secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales devient ministre des Travaux publics
  • Boudjemaâ Talai, président du groupe de sidérurgie et métallurgie (IMETAL) devient ministre des Transports.
  • Azzedine Mihoubi, ancien secrétaire d’Etat à la Communication, fait son retour au gouvernement avec une promotion et se voit confier le ministère de la culture.
  • Tahar Hadjar, recteur de l’Université d’Alger a été désigné à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
  • Tahar Khaoua, président du groupe parlementaire du parti du FLN à l’Assemblée populaire nationale (APN) devient ministre des Relations avec le Parlement
  • Iman Houda, G. de l’Agence thématique de recherche en sciences et technologie (ATRST) fait son entrée au gouvernement en tant que ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication en remplacement de Zohra Derdouri

 Les promus

  • Abdelkader Messahel a vu son portefeuille de ministre délégué aux Affaires maghrébines et africaines élevé au rang de ministère et élargi à la coopération internationale. De fait, il devient ministres des Affaires étrangères bis.
  • Nouredine Badaoui, ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels est promu ministre de l’Intérieur et des collectivités locales.
  • Abdelkader Khomri a gardé le portefeuille de la Jeunesse élargi à celui des Sports.

Les maintenus

  • Abdelmalek Sellal, Premier ministre.
  • Le général de Corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire.
  • Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères (pratiquement doublé par Abdelkader Massahel).
  • Tayeb Louh, ministre de la Justice, Garde des Sceaux.
  • Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des mines.
  • Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine
  • Mohamed Aïssa, ministres des Affaires religieuses et des Wakfs.
  • Amara Benyounès, ministre du Commerce.
  • Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la Ville.
  • Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale.
  • Mohamed El Ghazi, ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.
  • Mounia Meslem, ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme.
  • Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière.
  • Hamid Grine, ministre de la Communication.
  • Sid Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des ressources halieutiques.
  • Hadji Baba Ammi, ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du budget et de la prospective.
  • Aïcha Tagabou, ministre déléguée auprès du ministre de l’Aménagement du territoire, du tourisme et de l’artisanat, chargée de l’Artisanat.

Les mutations (plutôt rétrogradantes)

  • Amar Ghoul, quitte le ministère des Transports pour celui de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat.
  • Mohamed Mebarki quitte l’enseignement supérieur et la recherche scientifique pour la Formation et de l’enseignement professionnels, poste qu’il avait déjà occupé.
  • Abdelkader Kadi quitte les Travaux publics pour l’agriculture et le développement rural en remplacement d’Abdelouahab Nouri
  • Abdelouahab Nouri, ministre de l’Agriculture et du Développement rural passe aux Ressources en eau et Environnement

Les débarqués

  • Dalila Boudjemaa, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement
  • Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication
  • Mohamed Djellab, ministre des Finances
  • Nadia Labidi, ministre de la Culture
  • Khalil Mahi, ministre des Relations avec le Parlement
  • Hocine Necib, Ministre des Ressources en eau
  • Mohamed Tahmi, ministre des Sports
  • Youcef Yousfi, ministre de l’Energie
  • Yamina Zerhouni, ministre du Tourisme et de l’artisanat.

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :