À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Mexique. Étudiants disparus : la violence reprend de plus belle

Voitures béliers incendiés (pht écran-DR)

Voitures béliers incendiés (pht écran-DR)

Ils s’apprêtaient à quitter Iguala, une ville de l’État de Guerrero, située à 190 km au sud de Mexico, où ils venaient de participer à une manifestation, le 26 septembre dernier, lorsqu’ils furent arrêtés par des policiers ripoux et remis aux Guerreros Unidos, un groupe de narcotrafiquants mexicain. Depuis janvier dernier, les autorités mexicaines avaient acquis la certitude que les 43 élèves de l’école normale d’Ayotzinapa (dans le même État) sont morts ; probablement assassinés, leurs corps calcinés et les restes jetés dans l’une des rivières de la région. C’est en tout cas, le scénario livré par les aveux de

Le point rouge indique le lieu de disparition des étudiants (illustration Maghnord)

Le point rouge indique le lieu de disparition des étudiants (illustration Maghnord)

membres du groupe Guerreros Unidos, arrêtés par les forces de l’ordre.

Les analyses effectuées au centre médico-légal d’Innsbruck, en Autriche, n’ont jusqu’à présents, pu identifier que les restes d’un des 43 normaliens.

Reste que les policiers corrompus qui les avaient remis à Guerreros Unidos, ont sans doute eu des avantages matériels à en tirer. Ils n’étaient donc pas de leur intérêt que ces malheureux étudiants reviennent vivants. Tout porte à penser que ce sont les flics qui ont fait croire aux narcotrafiquants que leurs captifs faisaient parti du groupe rival Los Rojos (Les Rouges), d’une part pour sceller définitivement leur sort et d’autre part pour faire monter les enchères.

Mais pour la population, la pilule ne passe toujours pas.

Jets de pierres contre un bâtiment (pht écran-DR)

Jets de pierres contre un bâtiment (pht écran-DR)

Après les multiples manifestations de ces derniers mois, les violences sont reparties de plus belle. L’agence Reuters vient de poster une vidéo montrant un véritable regain de violence. Voitures utilisées comme engins béliers, puis incendiées, jets de pierres, affrontements avec la police…, une véritable ambiance d’intifada règne désormais dans les villes mexicaines.

Dahmane Soudani

Accéder à la vidéo de Reuters : http://www.reuters.com/video/2015/04/27/mexican-protesters-hurl-rocks-smash-wind?videoId=364006048&videoChannel

Tags:, , , , , ,

2 Commentaires le “Mexique. Étudiants disparus : la violence reprend de plus belle”

  1. google avril 28, 2015 à 11:32 #

    OpenSocial API Blog site – OpenSocial provides a set of
    APIs for social applications across a number of sites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :