À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Moyen-Orient. La France n’exclut pas la reconnaissance de l’État de Palestine

En Europe, s’agissant du Moyen-Orient, c’est de plus en plus la Suède, lasse de la mauvaise foi ambiante, qui donne le tempo. Après la décision, vendredi dernier, de Stockholm de reconnaître l’État de Palestine, hier (lundi), c’était au tour de Paris de concéder, à demi-mot, par la voix Romain Nadal, porte-parole du Quai d’Orsay qu’« il faudrait bien, à un moment, reconnaître l’État palestinien ». Signalons, au passage que l’emploi du conditionnel n’est pas neutre.

« Il est urgent de faire progresser la solution à deux États et d’aboutir à l’établissement d’un État de Palestine vivant, dans la paix et la sécurité, au côté d’Israël », avait en outre déclaré Romain Nadal.

Depuis la fameuse pique d’« un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur », visant Israël et signée du général de Gaulle en 1967, la France est comme médusée, tétanisée et incapable d’entendre les cris de douleur du peuple palestinien.

Pour justifier leur position, très minoritaire d’ailleurs, les opposants à la reconnaissance de l’État palestinien évoquent « la prématurité » de cet acte, une notion creuse élevée au rang de doctrine par le simple fait de la redondance.

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :