À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Palestine. Les Gazaouis sous les bombes

Un centre pour handicapés visé par l’aviation israélienne

Photo archive (Dahmane Soudani)

Photo archive (Dahmane Soudani)

La bande de gaza, à peine 41 km de long sur une largeur de 6 à 12 km -soit 360 km2 au total- où s’entassent, sous un blocus humainement inqualifiable 1,7 million de personnes. Cette réalité d’une simplicité enfantine, « la grande presse » ne sait pas la voir et encore moins l’exprimer. Bien au contraire, elle fait preuve d’un zèle absolu pour demander à ces damnés de la terre de faire encore plus de sacrifices et de compréhension à l’égard de leurs geôliers ; oui, geôliers, car Gaza est un bagne à ciel ouvert ; un bagne où la distinction entre hommes, femmes, enfants, vieillards, handicapés… est gommée. Les Droits de l’Hommes s’arrêtent aux frontières de la bande de Gaza et de la Palestine.

Depuis mardi dernier, selon les sources, entre 2000 et 2400 raids israéliens ont été menés contre ce petit territoire, faisant près de 170 morts et plus d’un millier de blessés. Même en prenant la fourchette basse du nombre de bombardements, cela fait près de 6 raids par km2. . Les écoles, les lieux de culte, les habitations, les centres médiaux et même un centre pour handicapés, rien n’est épargné par les bombardements de l’aviation israélienne.

C’est la troisième fois depuis le retrait des troupes israéliennes qu’une action d’une telle ampleur est menée contre minuscule ce territoire. Et à chaque fois, que les droits des Gazaouis sont violés par Israël, « les professionnels des Droit de l’Homme » perdent leur voix. Il suffit que Tel-Aviv évoque « sa sécurité » pour qu’un mutisme généralisé et complice s’installe. De fait, si l’on fait une rétrospective du nombre d’actions militaires menées dans la région, voire au-delà -Syrie, Irak, Tunisie-, c’est Israël qui menace la sécurité des autres États de la région et la menace reste sa recette de prédilection pour la gestion de ses relations avec ses voisins. Mais passons !

Légitimement, aujourd’hui, les Gazaouis se demandent : Où est la Ligue arabe ? Où est le Conseil de sécurité ? Où sont les Nations Unies ? Où sont les grandes puissances ? Où est la communauté internationale ? Où sont les Droits de l’Homme ? Où sont les principes d’exclusion aérienne, dès lors que les bombardements menacent les populations civiles… ?

Et si tout cela n’était que de la poudre aux yeux pour se débarrasser de régimes gênants ou mettre la main sur des ressources.

Tags:, , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :