À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

France. Élections Municipales la droite triomphe, le Front national confirme

Marseille, Toulouse, Limoges, Angers… plusieurs municipalités emblématiques pour le parti socialiste et ses alliés sont tombées entre les mains de la droite, ce dimanche, à l’issue deuxième tour des municipales. Sur les deux tours, six ministres, têtes de listes ou simples colistiers, dont Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et des finances, ont été recalés, mais onze ministre dont Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères ont quand même été élus.

De son côté, le Front national s’empare de onze villes. Il est en deuxième position à Marseille, deuxième grande ville de France, après avoir recueilli un quart des voix et sa secrétaire Marine Le Pen réclame déjà plus de 1200 conseillers municipaux sur, tout de même, un total de 519 417 élus au niveau communal en France.

« Ce soir est un moment de vérité. Je le dis sans détour : ce vote est une défaite pour le gouvernement et pour la majorité », a déclaré Jean-Marc Ayrault en insistant sur une responsabilité « collective ». « J’y prends toute ma part » a insisté le Premier ministre

Petite consolation pour le PS et ses alliés. Ils ont réussi à garder la ville de Paris.

François Hollande envisagerait un remaniement du gouvernement, peut-être  d’ici une semaine. Le problème c’est que les orientations politiques, en matière d’impôt,  de retraites, de baisse de charges des entreprises en sacrifiant les moyens destinés à la politique de la famille… tant décriées aujourd’hui, sont associées à sa personne et à ses engagements publics et non au gouvernement. La mesure sera d’autant plus inefficace qu’elle ne pourra pas produire d’effets d’ici le 25 mai, date des élections européennes, le Front national étant toujours donné en tête.

 

Les Villes et circonscriptions gagnées par le FN

 

Dès le premier tour

Hénin-Beaumont 27 341 hab. (Pas-de-Calais)

 

Au deuxième tour

Béziers 72 924 hab (Hérault), Fréjus 53 069 hab., Cogolin 11 282 hab et Le Luc 9 532 hab. (Var), Beaucaire 16 133 hab.  (Gard), Luc Pontet 17 000 hab. et Camaret-sur-Aigues 4 683 hab.(Vaucluse), Villers-Cotterêt 10 807 hab.  (Aisne), Hayange 15 948  (Moselle), Mantes-la-Ville 20 020 hab. (Yvelines).

Le Front national arrive également en tête, dans le septième secteur de la ville de Marseille (150 000 hab.) où Stéphane Ravier a été élu maire (de ce secteur)

 

Au total, plus de 400 000 Français seront administrés, à partir de ce dimanche, par l’extrême droite.

 

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :