À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Barack Obama met son pays à l’abri des blocages budgétaires

Barack Obama a signé, ce jeudi, une loi dite de compromis budgétaire qui préserve les Etats-Unis contre la paralysie de services fédéraux suite à des blocages budgétaires, comme ce fut le cas en octobre dernier. Ce texte concocté par la sénatrice démocrate de l’État de Washington Patty Murray et le représentant de la première circonscription du Wisconsin Paul Ryan permet à la Maison Blanche de préserver les structures fédérales des coupes automatiques de dépenses publiques, en autorisant, en particulier, un dépassement de 63 milliards de dollars sur chacun des budgets 2014 et 2015.

Le texte législatif, signé ce jeudi par le président américain ne prévoit, par ailleurs, aucune augmentation d’impôt –une concession faite aux républicains-, mais autorise une hausse des dotations financières destinées à l’enseignement et à d’autres domaines prioritaires, comme le voulaient les démocrates.

En revanche, il n’y aura aucune prolongation de l’indemnisation des chômeurs de longue durée, comme le souhaitait Barack Obama. Du coup, 1,3 millions des sans-emplois vont se retrouver sans indemnisation, dès le prochain week-end. Autre revers pour l’actuel locataire de la Maison Blanche, ce compromis n’a pas réglé le problème du relèvement du plafond de la dette publique, actuellement de 16 700 milliards de dollars. L’absence d’accord sur ce point, pourrait, selon la Maison Blanche, empêcher le pays de recourir de nouveaux emprunts dès février 2014

Un autre texte également important, dit loi sur la défense, à été signé, le même jour, par le président américain. Il accorde au Pentagone un budget annuel de 526,8 milliards de dollars. L’accord démocrates-républicains ne prévoyant qu’une enveloppe de 498 milliards de dollars, cette dotation devra être réexaminée au début de l’année 2014. Cette même loi assouplit les conditions de transfert de certains des 158 détenus –sans procès, ni jugement- de Guantanamo vers leurs pays d’origine ou vers des pays tiers qui souhaitent les accueillir.

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :