À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Opérations des forces spéciales américaines en Libye et en Somalie

Un chef présumé d’al-Qaïda arrêté en Libye

 Hier, samedi, à l’aube, dans le plus grand secret, des éléments du corps d’élite de l’armée Navy Seals ont mené simultanément deux raids en Libye et en Somalie.

Alors que l’attaque conduite en Somalie ne semble pas avoir atteint ses objectifs, l’opération menée à Tripoli s’est soldée par la capture et l’exfiltration forcée d’Abou Anas al-Libi, l’un des chef locaux, présumé d’al-Qaïda. De son vrai nom Nazih al Raghye, al-Libi (49 ans) est recherché, depuis plusieurs années par Washington pour son rôle dans les attentats de 1998, contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya, attentats qui avaient alors fait plus de 200 morts. Il serait déjà en route pour les Etats-Unis où il devra être jugé.

En Somalie, c’est l’un des bastions des Shebab, situé à proximité du port de Barawe, qui a été visé par les forces spéciales américaines. Les éléments de la Navy Seals se sont retirés sans pouvoir effectuer le bilan de leur attaque, mais il semblerait qu’un important chef d’origine Tchétchène ait été gravement blessé.

Le raid contre la base des Shebab a été mené en représailles de l’attentat du mois dernier, contre le centre commercial de Westgate à Nairobi, revendiqué par les Shebab.

Alors qu’Abdi Farah Shirdon, Premier ministre somalien semble approuver l’intervention américaine, Ali Zeidan, son collègue libyen réclame des explications de la part de Washington en parlant « d’enlèvement ». « Le gouvernement libyen suit les nouvelles de l’enlèvement d’un citoyen libyen qui est recherché par les autorités américaines (…). Le gouvernement libyen a pris contact avec les autorités américaines pour leur demander de fournir une explication », a notamment déclaré le Premier ministre libyen.

Tags:, , , , , ,

un commentaire le “Opérations des forces spéciales américaines en Libye et en Somalie”

  1. CROA octobre 11, 2013 à 4:06 #

    Le dinausaure étasunien agonise et ses soubresauts ne sont pas sans danger. J’ai lu quelque part que ces dreniers mois il était impliqué dans 34 conflits sur le sol africain, devançant désormais la France, qui pourtant agit sous ses ordres comme en Côte d’Ivoire, en Lybie ou au Mali.
    Dans les actions objet de cet article, nous espérons que les Tchechènes apprendrons qu’on ne doit pas jouer avec le Grand Satan, car un jour on est bien vu plein aux as avec des gadgets meurtriers mais sophistiqués et le lendemain on se retrouve au seul endroit de Cuba où les droits de l’Homme sont bafoués : Guantanamo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :