À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Budget : le bras de fer joue les prolongations

De plus en plus de voix s’élèvent pour demander au président américain de recourir aux dispositions du XIVe amendement de la constitution des États-Unis

Alors que la tempête Karen menace de frapper la Louisiane, le sud du Mississipi et de l’Alabama, la Géorgie, le nord de la Floride et la Caroline du Sud d’ici 35 et 72h à une vitesse pouvant dépasser les 100km/h, une partie des services fédéraux américains est toujours paralysée suite au blocage du budget, depuis lundi minuit, par le Congress ou chambre des représentants, contrôlé par les républicains. Exaspérés par cette situation, le président Barack Obama et le Sénat à majorité démocrate, ont rejeté les dernières propositions des républicains d’autoriser « un financement fragmentaire » des services publics fédéraux même si le Congress, il faut l’admettre, a élargi la liste des missions éligibles à cette nouvelle ouverture du robinet financier.

Obamacare dans le viseur

Outre les pensions des vétérans, les parcs fédéraux, l’Institut national de la santé, les services de traitement du cancer, volets que nous avons relatés dans nos précédentes éditions, ce vendredi, l’exécutif de la Chambres des représentants a ajouté de nouvelles lignes de crédits destinées aux programmes de nutrition pour les femmes à faibles revenus et à leurs enfants, sécurisation des installations nucléaires et de surveillance de la non-prolifération, sécurité alimentaire et des médicaments,  patrouille de collecte d’informations aux frontières, populations d’indiens, système éducatif dans l’Alaska, santé maternelle et d’aide scolaire pour les enfants issus de familles modestes.

Un par un, les centres head start, destinés à la préscolarisation des enfants issus de milieux défavorisés –et qui ont prouvé leur efficacité- ont, à l’issue du troisième jour de suspension des financements, commencé à fermer leurs portes. Il en est de même des parcs fédéraux où faute de moyens humains, il fallu faire appel à des volontaires pour retrouver des visiteurs qui s’y sont égarés.

Les républicains ne se privent plus, à présent, de clamer ouvertement qu’ils veulent la mort prématurée du jeune dispositif de couverture santé Obamacare en échange du déblocage du budget.

« Ça suffit ! »

La patience de Barack Obama semble atteindre ses limites et, à présent, de plus en plus de voix s’élèvent pour lui demander de faire usage des pouvoirs qui lui sont conférés par la quatrième section du 14e amendement de la constitution des Etats-Unis, pour passer outre le vote du Congress.

Ce n’est pas conforme à l’idée que le président américain se fait de sa fonction, mais il sera peut-être bien obligé de se rendre à l’évidence.

En tout cas, aujourd’hui, peu après midi, via la toile, le locataire de la White House a adressé à ses fans le message suivant : « C’est le quatrième jour de blocage du gouvernement et président de la Chambre John Boehner persiste à laisser, encore agir le même groupe de républicains au sein de la Chambre qui nous a conduits à nous donner en spectacle. Aujourd’hui, nous demandons à tous ceux qui en ont assez, de lui dire : ça suffit ! » Et le président Obama de poursuivre en proposant à ses compatriotes d’adresser au président du Congress le texte suivant : « Résistez aux extrémistes. Arrêtez le blocage (shutdown) du TeaParty, maintenant ! ».

Dahmane Soudani

Tags:, , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :