À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Syrie. Tension extrême au Moyen-Orient et entre les grandes puissances.

En ces heures de veillées d’armes, la torche brûle en Washington et Moscou

On ne sait vraiment pas ce qui est en train de se préparer au Moyen-Orient. Alors que les officiels américains martèlent leurs convictions que les autorités syriennes sont derrière l’attaque chimique de la Ghouta (banlieue damascène) du 21 août dernier. La Russie, par la voix du président Vladimir Poutine affirme sans détour que les allégations de Washington sont démunies de fondements. « Au moment où l’armée syrienne est à l’offensive, dire que c’est le gouvernement syrien qui a utilisé des armes chimiques est complètement absurde » a déclaré, ce samedi à Vladivostok, le président russe, en soulignant que le vote du parlement britannique, à propos de l’engagement militaire du Royaume-Uni, en Syrie, montre qu’il y a encore des gens animés de bon sens ; ce vote de la Chambre des communes représente, selon Vladimir Poutine, « une surprise absolue ».

 » S’agissant de la position de nos collègues américains, qui affirment que les troupes gouvernementales ont utilisé des armes chimiques en soutenant qu’ils avaient des preuves, eh bien, qu’ils les montrent aux inspecteurs des Nations Unies et au Conseil de sécurité ! (…) S’ils ne les montrent pas, cela signifie qu’il n’y a aucune « , assène le président Poutine.

En tout état de cause, la position de la Russie ne souffre d’aucune équivoque : « Toute action militaire contre la Syrie (…), contournant l’ONU serait un acte d’agression et de violation du droit international ».

Le président russe a tenu ces propos à quelques heures seulement avant que le président Barak Obama n’adresse un discours à la nation.

Cela dit, s’il s’avère que les attaques chimiques de la Ghouta n’impliquent pas la responsabilité de Damas, la question qui fait trembler beaucoup de monde, c’est celle qui consiste à identifier le réseau criminel qui est derrière ce drame.

Les deux présidents ne se parlent plus

À propos des préparatifs militaires en cours, on sait que des missiles de croisières pourraient être utilisés contre la Syrie et que 35 cibles potentielles, dont le palais présidentiel syrien, pourraient être visées. Les stocks d’armes chimiques ne seront pas ciblés par ces attaques. A cet effet, quatre destroyers lance-missiles américains dotés, pour chacun d’entre eux, de 56 missiles de croisières Tomahawk pouvant atteindre des cibles à une distance de 1 600km, se trouvent en méditerranée orientale. Ils devront être rejoints par un cinquième bâtiment du même type.

À ce potentiel déjà impressionnant, il faudra ajouter la présence, en méditerranée, de sous-marins nucléaires de classes Los Angeles et Ohio, équipés, au total, de près de 200 missiles de croisière. Globalement, les forces aéronavales américaines disposent d’une force de frappe de 450 à 550 missiles de croisière.

Les attaques américaines contre la Syrie devront durer entre 24 à 48 heures pendant lesquelles un peu moins de 200 tirs pourraient être effectués.

Quel est le nombre d’ogives qui susceptibles atteindre leurs cibles ? Quel est le nombre de celles qui seront interceptées, quels sont les moyens d’interception dont dispose réellement la Syrie. Damas a-t-elle déjà reçu les fameux missiles d’interception S300 russes ? Sont-ils déjà opérationnels ? Dispose-t-elle d’autre chose ? La Russie serait-elle tentée d’expérimenter par anticipation les S500 capables d’intercepter plusieurs missiles à la fois ? Personne n’en sait absolument rien de ce qui se prépare et de ce qu’il va en advenir.

 L’incertitude est d’autant plus grande que de leur côté, les Russes qui disposent déjà d’une base militaire sur les côtes syriennes ont dépêché de nouveaux bâtiments d’attaques et d’interception de missiles sur la même zone.

Plus inquiétant encore, alors que les armadas aéronavales s’amassent en Méditerranée orientale, il semblerait que depuis les accusations lancées par les occidentaux contre la Syrie, à propos du recours aux armes chimiques, il n’y a eu aucun contact direct entre les présidents Vladimir Poutine et Barak Obama.  À une semaine de l’ouverture du sommet du G20 de Saint Petersburg, cela fait un peu désordre !

Tags:, , , , , ,

un commentaire le “Syrie. Tension extrême au Moyen-Orient et entre les grandes puissances.”

  1. rapatrie août 31, 2013 à 5:06 #

    bonsoir ! alors comment va le monde ?
    enfin ; ça dépend de quel côté on est ….

    d’une si les peuples avaient décidés de faire de rencontres démocratiques sous le couvert des nations unies ??
    alors , pourquoi pas agir si une majorité après grande réflexion autorise , ou demande une chose !

    si un pays ou 2..ou 3. s’en moque et passe outre ??
    alors .. comment appelle -t-on celà ?
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    pour ce qui est des produits chimique ??
    si c’est vrai ??
    qui les a utilisés ??
    et puis aussi
    ça semble juste et joli de dire , il faut pas ceci ou celà = certes c’est vrai ! c’est noble !

    mais je crois pas un seul instant en l’humanité de nos dirigeants …!

    je pense qu’avant de se mêler de ce qui se passe chez les autres , il faut (pour pouvoir juger et parler )
    que sa maison soit propre , et qu’elle soit un exemple !

    or ; la france est plus un exemple !

    on est pris chez nous par de graves problèmes et les zones de non droit s’aggrandissent

    que mr copé disent que c’est pas beau de laisser faire ça !

    et laisse t-il faire ce qu’ils se passent en france ??

    je pense que faire une guerre est une chose très laide … il y a pas légitime défense ! là ??

    alors ??
    que l’on se mêlent de nos oignons et qu’on s’occupent d’envoyer les forces républicaines chez nous en certains endroits car ça devient , la syrie chez nous
    pas besoin de se mêler de la bas
    jean-jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :