À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

L’Égypte renoue avec son rôle… et le terrorisme

Selon le quotidien égyptien Al-Ahram, de ce jeudi, le commandant de la deuxième armée terrestre –Sinaï- a été la cible d’un attentat terroriste. L’officier supérieur égyptien se rendait au site de sécurité dit « Cheikh Zawayed », pour une visite d’inspection, lorsqu’une voiture venant de la zone frontalière avec la bande de Gaza, au niveau de la ville palestinienne de Rafah avait ouvert le feu sur la délégation de l’armée. La riposte des militaires a permis d’arrêter le conducteur du véhicule, un second occupant a réussi à prendre la fuite. Malheureusement, une fillette qui se trouvait également à bord du véhicule des assaillants a trouvé la mort après avoir reçu les premiers soins à l’hôpital d’El-Arich.

Selon Ahmed Mohamed Ali, porte-parole officiel de l’armée égyptienne, lors de la fouille du véhicule, les militaires ont mis la main sur deux pistolets mitrailleurs et une paire de jumelles de fabrication américaine.

Cette attaque fait suite à une série attentats terroristes visant les services de sécurité et les équipements d’acheminement d’énergie dans le Sinaï.

Abritant près de 450 000 habitants répartis sur 60 000km2, la péninsule du Sinaï est le maillon faible de la sécurité en Égypte. Les grands espaces sont utilisés par les groupes terroristes qui selon toute vraisemblance, étaient déjà préparés depuis fort longtemps à l’option d’affrontement armé, pour se mouvoir à l’abri et hors de portée des moyens de surveillance des services de sécurité.

Premiers signes de reprise économique

Cela dit, sur le plan diplomatique, l’Egypte renoue avec son rôle d’acteur de premier plan de la région. Après le Koweït qui avait annoncé, hier, une aide de 4 milliards de dollars octroyée au Caire, aujourd’hui, ce fut au tour du cheikh Khaled Ben Abdallah Al-Khalifa, vice-Premier ministre de Bahreïn, de se rendre dans la capitale égyptienne où il a été reçu par le général Abdel Fattah Al-Sissi, le nouvel homme fort du pays.

Il y a quelques jours, juste après l’éviction du président Mohamed Morsi, l’Arabie Saoudite et les autres monarchies du Golfe, avait octroyé à l’Égypte un soutien financier de 8 milliards de dollars ; ce qui porte l’aide reçue par le Caire à 12 milliards de dollars en quelques jours et selon tous les indicateurs, l’économie du pays montre déjà les premiers signes de reprise.

Avec le changement de pouvoir en Égypte, les monarchies du Golfe redoutent une nouvelle redistribution des cartes en Syrie.

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :