À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

ONU. L’Assemblée générale se prononce pour un mécanisme international de protection des Palestiniens.

Un amendement américain de la résolution a été rejeté.

À l’issue d’une session extraordinaire d’urgence, la dixième du genre, l’Assemblée générale des Nations Unies a s’est prononcée pour un mécanisme international de protection des civils palestiniens. La convocation de cette session a été lancée à l’initiative de l’Algérie et de la Turquie. Elle fait suite à l’assassinat de sang froid, par l’armée israélienne, de 129 manifestants le long de la frontière avec Gaza dont 16 enfants. Depuis le 30 mars dernier, pas moins 13 600 palestiniens ont, également, été blessés par des tirs à belles réelles des soldats israéliens. Un amendement américain visant à condamner le Hamas, a été rejeté en dépit de l’appui de 62 pays. En vertu de l’article 84 du règlement intérieur de l’Assemblée générale, un amendement doit recueillir les deux tiers des membres, présents et votants.

Avant sa mise aux voix le projet américain a été vainement contré par l’Algérie soutenue par le Bengladesh et Cuba. Ce qui n’était pas du goût de la délégation américaine qui a réagi avec une violence à peine contenue. La motion algérienne a été rejetée par 78 voix contre, 59 pour et 26 abstentions. À ce propos, Feridun Hadi Sinirlioglu, le représentant de la Turquie auprès des Nations Unies n’a pas mâché ses mots « un pays a présenté un amendement afin de semer la confusion parmi les États membres », a-t-il déclaré en appelant les délégations à ne pas l’appuyer.  « L’échec du Conseil de sécurité est la raison même de notre présence ici », a-t-il ajouté.

Une victoire du multilatéralisme

Et Feridun Hadi Sinirlioglu de mettre le doigt sur le mal qui ronge les relations internationales « l’appel à l’action de l’ONU, c’est choisir de faire triompher le multilatéralisme sur l’unilatéralisme.  Les décisions unilatérales n’apporteront pas la paix, seule une solution juste, complète et négociée le fera », assène-t-il.

« La nécessité de protéger notre peuple, sous occupation, demeure urgente et justifiée », plaide de son côté Riyad H. Mansour, observateur permanent de l’État de Palestine. Enfin, Sabri Boukadoum, représentant de l’Algérie auprès des Nations Unies a indiqué que « la situation en Palestine est une menace à la paix et à la sécurité internationales » et que « le bilan des événements à Gaza est dramatique ; les femmes, les enfants et les infirmières n’étant pas épargnés ». À l’appui de son propos, le représentant algérien a rappelé le cas d’une infirmière palestinienne bénévole tombée sous les balles israéliennes.

La résolution a été adoptée par 120 voix pour, 48 abstentions et 8 voix contre. Seuls l’Australie, les États-Unis, les Îles Marshall, les Îles Salomon, Israël, la Micronésie, Nauru et le Togo ont voté contre

Le 1er juin dernier une résolution quasi-identique, présentée au Conseil de sécurité, à l’initiative du Koweït, avait été rejetée en raison d’un véto américain.

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :