À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Arabie Saoudite. Le prince héritier Mohammed ben Salman reconnaît aux Israéliens « le droit d’avoir leur propre terre »

Le prince héritier s’est confié à The Atlantic’s Jeffrey Goldberg dans une interview fleuve publiée, hier lundi. Mohammed ben Salman rejette l’idée du Wahhabisme associée à l’Arabie Saoudite, mais concède que pendant de nombreuses années, son pays et les États-Unis avaient financé les Frères musulmans pour contrer l’Union soviétique. Voici l’intégralité de la partie de l’entretien réservée à Israël (en français et en anglais).

Traduction

Goldberg : Parlons du grand Moyen-Orient. Croyez-vous que le peuple juif a droit à un État-nation dans, au moins, une partie de sa patrie ancestrale ?

Mohammed ben Salman : Je crois que chaque peuple, n’importe où, a le droit de vivre dans en paix sa nation. Je crois que les Palestiniens et les Israéliens ont le droit d’avoir leur propre terre. Mais nous devons avoir un accord de paix pour assurer la stabilité pour tous et avoir des relations normales.

Goldberg : Vous n’avez aucune objection religieuse à l’existence d’Israël ?

Mohammed ben Salman : Nous avons des préoccupations religieuses sur le sort de la mosquée sacrée de Jérusalem et sur les droits du peuple palestinien. C’est ce que nous avons. Nous n’avons aucune objection contre d’autres personnes.

Goldberg : Traditionnellement, l’Arabie Saoudite a produit beaucoup de propagande antisémite. Pensez-vous que vous avez un problème d’antisémitisme dans votre pays ?

Mohammed ben Salman : Notre pays n’a pas de problème avec les Juifs. Notre Prophète Mohamed a épousé une femme juive. Pas seulement une amie, il l’a épousée. Notre prophète, ses voisins étaient juifs. Vous trouverez beaucoup de Juifs en Arabie Saoudite venant d’Amérique, venant d’Europe. Il n’y a pas de problèmes entre chrétiens, musulmans et juifs. Nous avons des problèmes, comme vous en trouverez partout dans le monde, chez certaines personnes. Mais le genre de problèmes normaux.

Goldberg: Pensez-vous que l’Iran vous rassemble, vous et Israël ? Sans l’Iran, pourriez-vous imaginer une situation dans laquelle vous aviez d’autres intérêts en commun avec Israël ?
Mohammed ben Salman : Israël est une grande économie par rapport à sa taille et c’est une économie en croissance, et bien entendu il y a beaucoup d’intérêts que nous partageons avec Israël et s’il y avait la paix, il y aurait beaucoup d’intérêt entre Israël et les pays du Conseil de Coopération du Golfe et des pays comme l’Égypte et la Jordanie.

 

Version originale en anglais

Goldberg: Let’s talk about the broader Middle East. Do you believe the Jewish people have a right to a nation-state in at least part of their ancestral homeland?

MbS: I believe that each people, anywhere, has a right to live in their peaceful nation. I believe the Palestinians and the Israelis have the right to have their own land. But we have to have a peace agreement to assure the stability for everyone and to have normal relations.

Goldberg: You have no religious-based objection to the existence of Israel?

MbS: We have religious concerns about the fate of the holy mosque in Jerusalem and about the rights of the Palestinian people. This is what we have. We don’t have any objection against any other people.

Goldberg: Saudi Arabia has traditionally been a place that has produced a lot of anti-Semitic propaganda. Do you think you have a problem with anti-Semitism in your country?

MbS: Our country doesn’t have a problem with Jews. Our Prophet Muhammad married a Jewish woman. Not just a friend—he married her. Our prophet, his neighbors were Jewish. You will find a lot of Jews in Saudi Arabia coming from America, coming from Europe. There are no problems between Christian and Muslims and Jews. We have problems like you would find anywhere in the world, among some people. But the normal sort of problems.

Goldberg: Do you think Iran is bringing you and Israel together? Without Iran, could you imagine a situation in which you had other interests in common with Israel?

MbS: Israel is a big economy compared to their size and it’s a growing economy, and of course there are a lot of interests we share with Israel and if there is peace, there would be a lot of interest between Israel and the Gulf Cooperation Council countries and countries like Egypt and Jordan.

 

Plus d’infos

Lire l’intégralité l’interview en anglais : https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/04/mohammed-bin-salman-iran-israel/557036/

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :