À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Méditerranée. Des combattants de Daech parmi les migrants

Selon l’ONU, depuis le début de l’année en cours, quelque 60 000 personnes ont essayé de traverser la méditerranée pour rejoindre clandestinement l’Europe. Pas moins de 33 000 d’entre eux sont parvenus à atteindre le sud du Vieux continent, essentiellement l’Italie, soit une hausse de 15% par rapport à la même période de l’année 2014.

Dans une interview accordée à la BBC, Abdul Basit Haroun, un conseiller du gouvernement libyen a indiqué que Daesh a la haute main sur les activités des contrebandiers-passeurs. Non seulement l’organisation terroriste est destinataire de la moitié de la rente extorquée aux pauvres malheureux, mais elle en profite pour glisser parmi eux ses propres combattants en vue de reconstituer des cellules opérationnelles en Europe.

Abdul Basit Haroun dit tenir ces informations de trafiquants-passeurs qui opèrent dans les zones contrôlées par des groupes terroristes. Il va jusqu’à relater des détails d’une grande précision du genre : lors de la traversée les combattants se mettent souvent à l’écart et ne montre aucun signe d’inquiétude.

La responsabilité de ceux qui ont détruit la Libye

Il convient de rappeler que ces craintes avaient déjà été exprimées par l’Égypte et l’Italie.

Cette information est très sensible, il est vrai, mais ce sont les personnes les plus fragilisées, celles qui ont voulu quitter l’Afrique, principalement la Libye, parce qu’elles n’en peuvent plus, qui vont être les victimes d’un tour de vis policier supplémentaire.

En revanche, ce sont les pays qui, en 2011, ont été les va-t-en-guerre les plus déterminés, ceux qui ont participé à détourner la résolution du Conseil de sécurité –sur l’exclusion aérienne- pour détruire totalement l’État libyen -la France et l’Angleterre, pour ne pas les nommer- qui, aujourd’hui refusent l’idée des quotas migratoires pour soulager l’Italie. Alors même que cette idée est dans l’intérêt de la sécurité en Europe et des personnes qui ont réellement fui les exactions et les souffrances. Ce n’est sans doute pas une déclaration ambiguë du genre « La solidarité, c’est de mettre en place une répartition équitable dans l’accueil des réfugiés. Nous souhaitons être particulièrement clair sur ce point : je suis contre l’instauration de quotas de migrants; ceci n’a jamais correspondu aux propositions françaises », signée de Manuel Valls, le Premier ministre français qui va clarifier les choses et réparer les injustices.

Lire le compte rendu de la BBC :

http://www.bbc.co.uk/afrique/monde/2015/05/150516_smugglingisis

Tags:, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :