À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Présidentielle Algérie. Consulat de New York : les portraits de campagne des candidats décrochés

Ils ont été remplacés par le portrait officiel du président sortant.

Seul le portrait officiel de M. Bouteflika était visible dans le bureau de vote (photo Dahmane Soudani)

Seul le portrait officiel de M. Bouteflika était visible dans le bureau de vote (photo Dahmane Soudani)

Décidément, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Algérie, les réseaux qui ont décidé de porter Abdelaziz Bouteflika, le président sortant, au pouvoir sont prêts à tout pour tenter un passage en force. À New York, dans les locaux du consulat général d’Algérie, les portraits de campagne des six candidats qui, il y a quelques jours ont été accrochés aux murs du seul hall d’accueil de la chancellerie, sans pour autant être déroulés, ont disparus comme par enchantement. Ils ont été remplacés par un portrait officiel du président Algérien sortant, flanqué de l’emblème national.

Par ailleurs, l’isoloir de fortune mis en place ne permet pas une confidentialité adéquate. Sans plafond, il n’a pas de rideau et n’atteint même pas la hauteur d’homme.

Offensant

Lorsque j’ai demandé à prendre une photo, du bureau de vote on m’a proposé de me prendre, moi en photo devant l’urne –À ce que je sache, je n’ai jamais été aussi narcissique-. M. le consul, présent sur les lieux, m’a ensuite suggéré de le prendre en photo a côté du portrait du président en m’invitant à être à ses côtés pour une deuxième pose. Enfin on m’a invité à orienter mon zoom, plutôt vers la plaque signalétique du consulat.

En quoi une prise de vue d’un bureau de vote peut-elle être aussi gênante. En quittant

L’isoloir en bleu, derrière cet assesseur, ne procure pas une confidentialité suffisante (photo DR)

L’isoloir en bleu, derrière cet assesseur, ne procure pas une confidentialité suffisante (photo DR)

le consulat, j’ai discuté avec trois personnes un couple et un jeune algérien venu de Manhattan pour voter. « J’ai voté Benflis et j’ai vu qu’il n’y avait presque pas de bulletins avec sa photo, jetés dans la corbeille. Je vais écrire que les portraits des autres candidats n’ont pas été affichés », me confie ce dernier un peu amer. « L’essentiel, c’est qu’on vote », se résigne à dire le monsieur qui était accompagné.

Après la tragédie des années 1990 et les événements tout aussi tragiques qui secouent encore le monde arabe, des cercles du pouvoir en Algérie et leurs mentors étrangers sont frappés d’une inaptitude irrémédiable à tirer des leçons de l’histoire et du passé récent et encore vivace. C’est d’autant plus offensant que l’emblème national est utilisé pour blanchir, ce qui pourrait être des iniquités, dans cette course à la présidentielle.

Affichette-vote-maghnord--DS

Comme pour tous les ressortissants algériens à l’étrangers, à New York, le vote a débuté samedi dernier (photo Dahmane Soudani)

 

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :