À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Vol MH370. L’usage de robot submersible envisagé, mais pas dans l’immédiat

Dans le sud de l’océan Indien, la chasse au vol MH370 se poursuit avec plus d’intensité. Aéronefs en tous genres, bâtiments civils et militaires, les moyens d’une vingtaine de pays y sont engagés. Cela dit, selon les autorités australiennes, il n’y aura pas de mise à l’eau de robot ou de tout autre moyen submersible pour repêcher les boites noires avant une nouvelle confirmation des signaux détectés par l’Ocean Shield, samedi et dimanche derniers. Mais selon toute vraisemblance tout est prêt pour effectuer de telles missions.

La réglementation de l’aviation civile fait obligation aux constructeurs et compagnies aériennes de doter les appareils de deux enregistreurs dits boites noires : le digital flight data recoder (DFDR) qui enregistre en continu tous les paramètres du vol et le cockpit voice recorder (CVR) que emmagasine toute les conversations dans la cabine de pilotage.

Les boites noires peuvent résister à une immersion de 6 000 de profondeur et à des températures supérieures à 1 000° C. Leurs signaux sont émis sur une fréquence de 37.5 KHz et peuvent être détectés sur un rayon de 2km, théoriquement pendant 30 jours en cas d’accident.

Tags:, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :