À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Crimée. La Russie hausse le ton

Harry Reid, président du Sénat américain et John Boehner, président de la chambre des Représentants ainsi que le sénateur John McCain sont interdits d’entrée en Russie

 

L’infantilisation de la politique à travers le jeu des sanctions ne cesse de se répandre en excroissance sur les colonnes de média, suite au rattachement de la Crimée à la Russie. Après les listes noires dressées par l’Union européenne et les Etats-Unis visant des responsables russes de premier plan, Barack Obama vient de signer un nouveau décret ciblant, cette fois-ci, les secteurs-clés de l’économie russe.

Tant que les mesures ne concernaient que des personnalités, Moscou n’avait pas pris au sérieux ces réactions et en début de semaine, Vladimir Poutine s’est même dit opposé à des mesures de rétorsion. Mais l’extension des sanctions aux secteurs économiques a fait basculer la balance en faveur des courants politiques moscovites les plus durs. Du coups, le Kremlin s’est, à son corps défendant, retrouvé entrainé dans la spirale des sanctions.

Combats de rue

Pour l’heure, aucune mesure de rétorsion n’a été prise à l’encontre l’Europe, mais jeudi dernier, le ministère russe des Affaires étrangères a rendu publique une liste noire visant des élus et de responsables américains dont les républicains John Boehner, président de la chambre des Représentants, le sénateur et ancien candidat à la présidentielle américaine John McCain et le démocrate Harry Reid, président du Sénat ainsi que des conseillers du président Barack Obama.

S’agissant des restrictions économiques, Alexandre Loukachévitch, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que son pays prendra « des mesures appropriées ».

À Bruxelles, Alexandre Grouchko représentant de la Russie auprès de l’OTAN n’a pas été de mains mortes. « Nous n’avons pas besoin de la permission de l’OTAN et de l’UE pour agir en conformité avec le droit international », a-t-il notamment déclaré.

Les échanges commerciaux entre la Russie et les Etats-Unis restent somme toute modestes, environ 40 milliards d’euros soit dix fois moins que les transactions entre l’Europe et le Russie.

Reste que la diplomatie renonce à ses règles de noblesse et ressemble de plus en plus à une succession de combats de rue

Sur un autre registre, Vladimir Poutine refuse d’appliquer aux Ukrainiens la réciprocité en matière de visas, estimant qu’une telle mesure frapperait « des millions d’Ukrainiens innocents, qui ne vivent pas dans l’aisance et gagnent tout juste assez d’argent, en Russie, pour entretenir leur famille ».

 

Les responsables américains visés par les sanctions russes

A. Les élus

–       John Boehner, président (républicain) de la chambre des Représentants

–       Harry Reid, président (démocrate) du Sénat

–       Mary Landrieu, sénatrice démocrate de la Louisiane

–       Daniel Coats, sénateur républicain de l’Indiana

–       Robert Menedez, sénateur démocrate du New Jersey

–       John McCain, sénateur républicain de l’Arizona et ancien candidat à la présidentielle américaine

 

B. Les conseillers de Barack Obama

–       Caroline Atkinson, conseillère –sécurité et économie internationale-

–       Daniel Pleiffer, conseiller en stratégie de communication

–       Benjamin Rhodes, conseiller –sécurité nationale et stratégie de communication-

Tags:, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :