À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

USA. Les données de 40 millions de cartes bancaires subtilisées

Target a attendu quatre jours pour alerter ses clients (photo Dahmane Soudani)

Target a attendu quatre jours pour alerter ses clients (photo Dahmane Soudani)

La chaine américaine de vente de détail Target –comme la cible- n’a jamais aussi bien porté son nom. Son système informatique a fait l’objet d’un gigantesque piratage sur la période allant de la veille de la fête œcuménique du Thanksgiving, c’est-à-dire le 27 novembre dernier, jusqu’à dimanche dernier (15 décembre). Cette période de très forte demande qui, entre autres, intègre le Black Friday –journée où les achats battent tous les records-, l’usage des moyens électroniques de paiement atteint des summums. Selon la direction du groupe Target Corp, les hackers ont dérobé les données de quelque 40 millions de cartes bancaires.

Le pire, c’est que Target n’a rien vu venir avant que les fournisseurs de cartes bancaires n’en tirent la sonnette d’alarme compte tenu du nombre de transactions frauduleuses enregistrées et concernant des moyens de paiement utilisés dans ses magasins.

À présent, l’objectif prioritaire des enquêteurs consiste, bien évidemment, à mettre la main sur les hackers, mais la nature de la faille utilisée pour le piratage intéresse tant le détaillant que les autorités fédérales américaines.

Fort heureusement, pour l’enseigne au cercle rouge, ses ventes en ligne ont été épargnées de cette gigantesque opération d’escroquerie.

Target qui, désormais, s’expose à une action collective en justice des consommateurs n’a pas dévoilé le montant des pertes subies par ces clients. Si l’enquête démontre que les normes de sécurité informatique n’ont pas été respectées, le groupe s’expose également à des pénalités de la part des émetteurs des cartes bancaires piratées et ce d’autant que Target a attendu jeudi pour alerter ses clients par un communiqué posté sur son site. Le même jour, l’action du groupe s’est effritée en perdant 2,2 points sur le New York Stock Exchange.

En 2007, empruntant le système informatique de l’Américain TJX Cos Inc, des cybercriminels ont subtilisé les données de 90 millions de cartes bancaires.

D. S.

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :