À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Syrie. Suspects et suce-paix

Commentaire.

Face aux nouveaux développements en Syrie, le Premier ministre britannique, David Cameron devrait faire preuve de retenue et ne serait-ce qu’un tant soit peu, de sens des responsabilités. En dépit du récent bémol de Barak Obama à l’adresse de tous les dégénérés de va-t-en-guerre, le porte-parole du gouvernement britannique clame à qui veut l’entendre que son pays « serait toujours autorisé » à mener « une intervention militaire ciblée en Syrie » y compris en cas de blocage au sein Conseil de sécurité des Nations-Unis. L’excuse serait celle « du droit d’ingérence humanitaire ».

Joignant l’acte à la parole, Londres a fait voler certains de ses avions de chasse de type Typhoon à une centaine de kilomètres des côtes syriennes.

Problème pour David Cameron, déjà confronté à une opposition travailliste, justement à propos de la Syrie, c’est que quoi qu’il arrive, Damas est décidé à se défendre. Par ailleurs, la Russie qui dispose déjà d’une base navale sur les côtes syriennes a annoncé l’envoi en méditerranée, d’un bâtiment de détection et d’attaque de sous-marins et d’un navire lance-missiles.

Aucun esprit sensé et ayant ne serait-ce qu’un brin d’humanité ne peut accepter l’usage d’armes chimiques, à fortiori lorsqu’il s’agit de civils innocents. Selon toute vraisemblance, ce type d’armes a été utilisé, en Syrie, dans la localité de la Ghouta en banlieue damascène, mais les responsabilités ne sont pas encore clairement établies. L’opposition armée et les autorités syriennes s’accusent mutuellement d’être à l’origine de ce drame. L’une et l’autre des parties sont donc des suspectes, mais la culpabilité n’est pas clairement, ni définitivement établie. C’est le rôle de la mission des inspecteurs des Nations Unies qui sont toujours à pieds d’œuvre en Syrie.

Mais après tout, la suspicion ne concerne pas que les acteurs en Syrie. L’empressement de vouloir bombarder ce pays, coûte que coûte, n’est pas une attitude affranchie de suspicion. Fermer les yeux sur des tonnes d’armes livrées par des pays étrangers à des groupes armés –qui éviscèrent les morts avec des élans de cannibalisme, violent des femmes, tuent des enfants et des vieillards, détruisent les villages…- pour déstabiliser un pays souverain, est également une attitude suspecte. Cette façon de fonctionner avec des œillères, de ne voir qu’une facette de la réalité, est également suspecte…

Bien évidemment, les va-t-en-guerre nous parlent « d’ingérence humanitaire ». Peuvent-ils sérieusement et de façon crédible donner des garanties que leurs interventions ne se traduisent par aucun autre désastre humanitaire ou alors c’est le fait du prince ?

Au-delà des dictatures qui, il est vrai, posent de sérieux problèmes, une nouvelle doctrine est en train de s’échafauder. Elle consiste à donner un blanc-seing à certaines puissances pour destituer les dirigeants des autres pays, dès lors que ceux-ci se montrent moins dociles. En clair, il s’agit de remplacer des dictateurs, voire des chefs d’États élus démocratiquement, par des pantins qui vont servir tout le monde sauf leurs peuples.

Cette évolution n’est pas uniquement le produit d’un égoïsme caractériel. Elle est dictée par le système mondiale ultralibéral qui en recherchant les ressources de sa survie, a atteint un niveau de prédation sans précédant. Ses généraux, déguisés en civil, sont au garde-à-vous et menacent la paix dans le monde !

Tags:, , , , ,

un commentaire le “Syrie. Suspects et suce-paix”

  1. Guilleminot août 30, 2013 à 7:58 #

    Les fabricants et utilisateurs massifs d’armes chimiques sont les Étasunis, le Royaume-unis et la France. L’agent Orange tue toujours au Vietnam et produit des milliers d’enfants handicapés gravement. Il semble que l’agent orange soit de nouveau utilisé, au Brésil cette fois, pour « nettoyer » la forêt amazonienne (voir http://mondialisation.ca).

    Avec l’uranium 238 (U238), les Étasunis, le Royaume-unis, la France ont entrepris des guerres CHIMIQUES et NUCLÉAIRES d’extermination de populations entières. Il y a des centaines de milliers de victimes en Irak, en Afghanistan, en ex-Yougoslavie et aux Étasunis même :

    guerre CHIMIQUE : l’U238 en brûlant produit une fine poussière de métal lourd qui ingérée est un poison pour les organismes vivant. Il y a aussi les bombes qui suppriment l’oxygène de l’air sur une aire donnée : la finesse est de dire que ce n’est pas chimique puisqu’on ne disperse pas de produit mortel, on ne fait que rendre inaccessible aux organismes vivants un produit chimique, nécessaire à la vie, l’oxygène…

    guerre NUCLÉAIRE : les particules d’U238 même faiblement radioactives se fixent dans les poumons et les organes qu’elles irradient en permanence et finissent par déclencher des cancers et autres maladies mortelles. L’armée US ayant reconnu ces maladies comme maladies professionnelles pour ses soldats, l’effet de ces poisons semble être beaucoup plus rapide et puissant que l’on ne l’imaginait il y a peu.

    Tout le monde ayant oublié l’imposture du charnier de Timisoara, de celui de Kadhafi et des armes de destruction massives de Saddam, l’usage présumé d’armes chimiques par l’armée Syrienne tombe à point. Rue89 indique qu’une troupe de 300 « rebelles » encadrée d’agent de la CIA et d’Anglais est en route pour Damas et serait la raison de l’emploi des armes chimiques par le régime d’Assad. (http://www.rue89.com/)

    Décidément les services secrets n’ont plus de secret pour personne.

    Il est difficile de croire qu’une armée non kamikaze utilise des armes chimiques de proximité, l’évolution des nuages toxique étant incontrôlable. Assad enverrait à la mort les soldats dont il a besoin au risque de se priver de défense ?

    Heureusement la sagesse semble prendre le dessus et les Britanniques renoncent. Reste plus que Fabius à convaincre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :