À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Syrie. Qui a intérêt à connaître la vérité ?

Dr Åke Sellström, le chef de la mission de l’ONU avec Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU (photo du site de l’ONU-Dr).

pas Dr Åke Sellström, le chef de la mission de l’ONU avec Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU (photo du site de l’ONU-Dr).

On va peut-être connaître la vérité sur l’attaque chimique qui a visé, mercredi dernier, la zone de la Ghouta en banlieue damascène (Syrie). Le gouvernement syrien ne nie pas cette nouvelle tragédie, mais l’attribue aux groupes armés, qui depuis deux ans et demi, tentent de déstabiliser le pays. Ce dimanche, la Syrie a autorisé les experts des Nations Unies à visiter le site visé par cette attaque. La question de l’évidence d’une attaque chimique n’est donc plus à l’ordre du jour. En revanche, il reste à démasquer l’auteur de cet acte odieux. C’est le rôle de la mission de l’ONU. Mais rien n’y fait ! Certains responsables occidentaux, le président français, François Hollande en tête, ont décrété que l’attaque a été menée par l’armée syrienne.  En déplacement en Israël, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, a abondé dans le même sens.

Dans le camp adverse, non seulement Damas confirme l’attaque chimique, mais le ministre syrien de l’information crie à qui veut l’entendre que les autorités de son pays détiennent des preuves probantes que ce crime a été perpétré par ce qu’on appelle « les rebelles ». Peine perdue dans ce climat de bruit de bottes, la voix des damnés est inaudible !

Adoptant une position diamétralement opposée à celle de certaines capitales occidentale, la Russie a demandé aux groupes armés de ne se livrer à aucune provocation lors de la visite des inspecteurs des Nations Unis. «Il est important que l’opposition armée, qui contrôle une partie de la Ghouta orientale, instaure les conditions nécessaires pour un travail en toute sécurité de la mission des experts et ne se livre pas à des provocations armées contre eux, comme ce fut le cas avec la mission des observateurs de l’ONU l’été dernier», indique un communiqué, daté de ce dimanche, du porte-parole de la diplomatie russe.

En tout cas, l’attaque de la Syrie semble être avoir été déjà programmée depuis fort longtemps et le dernier drame du peuple syrien peut servir de nouvel alibi. À ce propos, selon Reuters, depuis l’attaque de mercredi dernier, les monarchies du Golfe –d’excellents exemples de laïcité et de démocratie, n’est-ce pas ! – se sont mises à livrer à l’opposition des armes sans restriction aucune.

« Ces dernières 24 heures, les insurgés syriens ont reçu 400 tonnes d’armes envoyées par leurs soutiens dans les pays du Golfe, ce qui représente l’une des plus grosses livraisons de ce genre en deux ans et demi de soulèvement, a-t-on déclaré de source proche de l’opposition », relate l’agence Reuters. Le juge de paix reste la mission des Nations Unis, sauf si d’aucuns ont intérêt à ne pas la laisser travailler.

Tags:, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :