À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Canada. Lac-Mégantic ne finit pas de compter ses morts

Le mystérieux déraillement, suivi d’un gigantesque incendie, le 6 juillet dernier à Lac-Mégantic (Québec), du train de la compagnie américaine Montreal Maine & Atlantic Railway (MMA) n’a pas fini de faire parler de lui. Sur les 50 personnes portées disparues dans cette tragédie, 38 corps ont été extraits aux décombres, mais, à ce jour, seuls 17 ont été identifiés.

Le convoi de la MMA à l’origine de ce désastre était constitué de 5 locomotives et de 73 wagons. Selon la compagnie ferroviaire, il transportait du pétrole léger en provenance du gisement américain de Bakken dans le Dakota. Le train s’était arrêté en gare de Nantes, une ville située à 11 km au nord-ouest de Lac-Mégantic. L’arrêt devait durer une heure en attendant l’embarquement du quart. Selon tous les témoignages, les freins des locomotives étaient bien actionnés, mais pour une raison encore inexpliquée, le train s’est mis en mouvement sur une pente de 1,2% -énorme en matière ferroviaire-, sans qu’aucun conducteur ne soit à bord et l’inévitable arriva : un déraillement suivi d’une gigantesque explosion à une heure du matin à proximité de la principale rue de Lac-Mégantic provoquant l’évacuation de 2000 personnes.

Avant que le train ne se mette en mouvement, un incendie s’était, en gare de Nantes, sur l’une des locomotives. Il avait été immédiatement maîtrisé par les services d’incendie et de secours. Les opérations s’étaient déroulées en présence d’un agent de la MMA. Suite à ce premier incident, le moteur a été coupé et les feux du train éteints. C’est dans cet état que le train de la mort s’est mis à dévaler la pente, juste après le départ des pompiers et du représentant de la MMA. Il semblerait qu’avant que le convoi ne se mette en branle, les freins avaient été désactivés sans que l’on sache comment ni pourquoi. C’est l’une des questions à laquelle les enquêteurs doivent répondre en plus d’une série d’autres interrogations toutes aussi importantes. En attendant, Lac-Mégantic compte ses morts.

 

 

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :