À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Tunisie. La députée Samia Abbou dérape

Quelle mouché a donc piqué la députée tunisienne Samia Abbou pour déclarer, dernièrement sans ambages, au sein de l’hémicycle, actuellement dédié à l’assemblée nationale constituante que le meurtre de Chokri Bélaïd avait été commandité par Baji Caïd Essebsi (BCE), président du mouvement Nida Tounes. Sans faire ni une ni deux, la parlementaire du Congrès pour la république (CPR) dont le patron n’est autre que le président Moncef Marzouki, se retrouve poursuivie pour diffamation et propos calomnieux.

Selon la presse tunisienne, suite à la plainte de BCE portée par son avocat Me Abdessattar Messaoudi, le procureur de la république a ordonné l’ouverture d’une enquête et BCE aurait déjà été entendu par juge d’instruction près le tribunal de première instance de Tunis.

Pour la petite histoire, Samia Abbou, occupe le siège laissé vacant par Moncef Marzouki, suite à l’accès de ce dernier à la magistrature suprême du pays.

Cette sortie contreproductive dans le contexte que vit la Tunisie serait-elle motivée l’exacerbation des tensions entre deux formations politiques qui se disputent le même électorat ? Cette piste n’est pas écartée par les observateurs, mais les propos délictueux et le sujet exploité, à ce propos, paraissent disproportionnés.

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :