À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Bahreïn. Les opposants ne désarment pas

Les Bahreïnis ne désarment pas. Ils veulent des réformes démocratiques et sont déterminés à les obtenir. C’est ce que rappelle l’opposition dirigée par le Collectif du 14 février –qui tire son nom du soulèvement du 14 février 2011- auquel se sont joints des chefs religieux comme cheikh Ali Salmane, chef d’Al-Wefaq. Les affrontements meurtriers de ce jeudi ont été relayés aujourd’hui, par de nouvelles manifestations à Manama et ses environs. Ils témoignent de la vigueur de ce mouvement qui se veut pacifique. Mais les autres monarchies de la région qui n’hésitent pas à semer le chaos dans les autres pays arabes, ont déployé des forces pour empêcher Bahreïn de poursuivre son cheminement, vers des réformes institutionnelles, vers plus de liberté, vers la démocratie ; des aspirations légitimes souvent maquillées et revendues à l’opinion publique arabe et mondiale sous le label de lutte confessionnelle.

Tags:, , , ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :