À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Algérie. In Amenas : plus de 40 ressortissants étrangers à la merci d’un groupe terroriste.

L’attaque terroriste a fait deux morts. Une quarantaine de ressortissants étrangers sont pris en otage.

 L’attaque s’est soldée par la prise en otage de 41 ressortissants étrangers dans le sud est algérien Selon un communiqué du ministère algérien de l’Intérieur, fortement armés, les terroristes sont arrivés, à l’aube à bord de trois véhicules, à proximité de la base vie de l’entreprise publique Sonatrach de Tigantourine. Dans un premier temps, les assaillants s’en sont pris à une navette qui quittait le site pour l’aéroport d’In Amenas. Les équipes d’escorte avaient réussi à repousser l’assaut, mais un ressortissant étranger, vraisemblablement un  britannique, a été tué au cours de l’attaque. Deux autres étrangers et quatre membres de l’escorte ont été blessés, mais l’autocar a réussi à rejoindre la ville d’In Amenas –Wilaya d’Illizi- où les passagers, essentiellement des étrangers, ont été pris en charge.

Ayant échoué dans cette première tentative, les terroristes changent leur de fusil d’épaule. Ils décident alors d’investir une partie de la base vie et font plusieurs dizaines d’otages. Arrivées rapidement sur les lieux, des unités de l’armée algérienne et des services de sécurité ont encerclé le site et tentent, dans un premier temps, « de trouver un dénouement rapide à cette situation ». Les otages algériens ont été libérés par petits groupes, mais, en même temps on a appris le décès d’une deuxième personne.

L’attaque porte la signature du groupe terroriste des Moulthamine

Parmi les ressortissants étrangers retenus par le groupe terroriste, il y aurait 7 Américains, 2 Français, des Britanniques et des Japonais.

La base vie de Tigantourine est située à 40 km d’In Amenas et à une centaine de kilomètres de la frontière algéro-libyenne. Le site visé par l’attaque est rattaché à des installations de traitement de gaz exploitées, entre autres, par les compagnies Sonatrach, British Petroleum et le Norvégien Statoil

Selon les premières indications, il semblerait que l’attaque soit signée par la Katiba des Moulthamine, affiliée à l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Habituellement, ce groupuscule sévit dans le nord du Mali. À la mi-octobre dernier, des rumeurs persistantes faisaient état de l’éviction de son chef, l’Algérien Mokhtar Belmokhtar dit Bellawar par Abdel Malik Drkdal, chef d’AQMI. Mais depuis, ces bruits ont été démentis par Hcaen Ould Khlil, porte-parole de la Katiba des Moulthamine. Le terroriste Belmokhtar a combattu les forces soviétiques en Afghanistan durant les années 1980. Il est identifié par les services français comme « l’Insaisissable ».

Comme il n’y a pas de fumée sans feu, il se pourrait que le chef terroriste Bellawar, contesté par ses comparses, cherchait à faire un coup d’éclat pour gagner en galon auprès de ses mentors.

Cette prise d’otages de ressortissants de plusieurs nationalités semble également dire clairement que la France, actuellement en guerre ouverte contre les djihadistes au nord du Mali, n’est pas le seul pays concerné par le terrorisme.

Dahmane Soudani

Tags:, , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :