À propos de l’article

Information sur l'auteur

Continuous news from both sides of the Atlantic

Algérie. Organisation des élections locales : le FFS pointe des insuffisances favorables aux fraudes.

À trois jours des élections, le Front des forces socialistes pointe de nombreuses failles dans le dispositif.

 Une délégation du Front des forces socialistes (FFS), conduite par Ali Laskri, premier secrétaire du parti et Rachid Halet, membre de la direction nationale de la même formation politique, a été reçue, lundi en fin de journée, par le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal. La délégation du parti d’Ait Ahmed a exprimé ses préoccupations quant aux risques de fraudes qui planent toujours sur les élections locales prévues pour jeudi prochain. À l’appui de ses inquiétudes, la délégation du FFS cite un certain nombre d’exemples pour le moins troublants.

Le FFS veut un vote libre et transparent (photo Dahmane Soudani)

Selon un communiqué mis en ligne par ce parti, les commissions de surveillance des élections ne sont pas en mesure d’assurer leurs missions, le fichier électoral n’a pas encore été remis aux responsables des partis et des commissions de surveillances du scrutin dans plusieurs communes et wilayate (départements) comme Ain Defla, Bejaia Bouira et Boumerdès et le dispositif électoral (bureaux et centres de vote) a été modifié sans que la population n’ait été informée.

Des étrangers pour assainir le fichier électoral !

Le FFS met également à l’index une campagne médiatique visant à démobiliser le corps électoral, les ingérences de certaines autorités locales et administratives et le maintien des bureaux de vote spéciaux. Les interlocuteurs d’Abdelmalek Sellal ont en outre souhaité plus de clarifications sur les modalités de vote des militaires et des corps constitués. En clair, le FFS veut que le vote de cette partie du corps électoral soit « libre de façon incontestable ».

Enfin le FFS met en garde contre toute velléité de fraude dont les conséquences peuvent, dans le contexte régional actuel, dépasser et de loin le cadre des élections locales.

Globalement, le Premier ministre algérien a répondu de façon favorable aux doléances de ses interlocuteurs, mais curieusement, il aurait indiqué, selon le FFS, que l’assainissement du fichier électoral pourrait exiger « le recours à des compétences étrangères ».

Tags:, , , , , , , ,

un commentaire le “Algérie. Organisation des élections locales : le FFS pointe des insuffisances favorables aux fraudes.”

  1. Charlotte Gradie novembre 27, 2012 à 8:43 #

    Une tres belle photo des urnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :